Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

1.511 nouveaux cas et 15 décès en 24h

Selon Hassan, la stratégie du ministère de la Santé face à la pandémie correspond aux recherches médicales mondiales : une prévention stricte pour un minimum de pertes, dans l'attente d'un vaccin.

1.511 nouveaux cas et 15 décès en 24h

Des hommes portant un masque de protection contre le coronavirus assis dans un café de Beyrouth, au premier jour du déconfinement, le 30 novembre 2020. Photo REUTERS/Mohamed Azakir

Au deuxième jour d'un déconfinement progressif, le Liban a enregistré 1.511 nouveaux cas de coronavirus et 15 décès au cours des dernières 24 heures, selon le bilan officiel du ministère de la Santé publié mardi. Ces chiffres font grimper à 129.414 le nombre cumulé des contaminations depuis l'apparition du virus au Liban en février, au nombre desquels 1.033 décès et 81.584 guérisons. Parmi les personnes actuellement contaminées, 964 sont hospitalisées, dont 361 aux soins intensifs.

De l'aveu même des autorités, le reconfinement de deux semaines n'a pas permis de faire chuter le nombre de contaminations quotidiennes. Le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a toutefois justifié son action, affirmant lundi soir lors d'une intervention télévisée que "la stratégie du ministère face à la pandémie correspond aux recherches médicales mondiales : une prévention stricte pour des pertes minimales, dans l'attente d'un vaccin". Il a ajouté que "cette étape est décisive en attendant l'arrivée du vaccin contre le coronavirus et nécessite le respect des mesures préventives pour que la société s'en sorte avec le moins de pertes". Le ministre sortant a appelé les citoyens à "adopter cette stratégie face à l'épidémie car elle réduira la transmission du virus et diminuera ainsi le nombre de patients dans les hôpitaux, notamment dans les unités de soins intensifs, ce qui conduira à une baisse du taux de mortalité et du taux de tests positifs".

Lire aussi

« Les commerces ont rouvert, mais personne ne peut rien acheter ! »

Le pays a entamé lundi un déconfinement progressif dont la première phase doit s'étendre jusqu'au 7 décembre. Lors de cette période, le couvre-feu s'étendra de 23h00 à 5h et les véhicules pourront circuler tous les jours. Les bars et les boîtes de nuit resteront fermés et les mariages interdits, tandis que les commerces et restaurants pourront rouvrir leurs portes, à 50 % de leur capacité. Dans ce cadre, le ministère du Tourisme a demandé à tous les restaurants de fournir un plan de leur surface exploitable montrant la disposition des tables et répartition des clients afin d'assurer qu'ils ne dépassent pas la capacité maximale autorisée de 50 %. Ce plan devra être certifié par le ministère avant le 4 décembre et affiché sur la façade des restaurants. Des tournées seront ensuite menées par les services d'inspection du ministère afin de vérifier le respect de ce plan et la conformité aux règles sanitaires. Les établissements contrevenants seront placés sous scellés, met en garde le ministère.

Reprise des cours
Après deux semaines de reconfinement, les écoles ont rouvert et les cours ont repris en enseignement "hybride", mêlant les cours à distance et le présentiel. Le ministre sortant de l'Education, Tarek Majzoub a estimé hier que ce type d'enseignement permettait d'établir un équilibre entre les aspects sanitaire et social, en prenant des précautions contre le virus tout en permettant aux enfants de bénéficier de cours en présentiel. Il a dans ce cadre appelé le ministère des Télécommunications à garantir des connexions rapides à Internet pour les élèves et les enseignants, afin de faciliter l'axe "virtuel" de cet enseignement.

Lire aussi

L’enseignement hybride : sauver l’année scolaire, mais à quel prix ?

En ce qui concerne l'enseignement au second semestre, M. Majzoub a indiqué que des décisions seraient prises en temps voulu "après une évaluation de la situation sanitaire". Il a également annoncé que le nombre de contaminations au coronavirus dans les établissements scolaires du pays sera bientôt publié sur une plateforme spécifique, promettant par ailleurs des tests de dépistage rapides pour les enseignants développant des symptômes du Covid-19.


Au deuxième jour d'un déconfinement progressif, le Liban a enregistré 1.511 nouveaux cas de coronavirus et 15 décès au cours des dernières 24 heures, selon le bilan officiel du ministère de la Santé publié mardi. Ces chiffres font grimper à 129.414 le nombre cumulé des contaminations depuis l'apparition du virus au Liban en février, au nombre desquels 1.033 décès et 81.584...

commentaires (0)

Commentaires (0)