Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Diplomatie

La Thaïlande confirme le transfert de trois Iraniens détenus pour une attaque à la bombe manquée en 2012

La Thaïlande a transféré trois Iraniens détenus pour une attaque à la bombe manquée à Bangkok en 2012, a confirmé jeudi l'administration pénitentiaire. Selon cette source, Masoud Sedaghat Zadeh et Saeed Moradi ont été libérés mercredi tandis que le troisième, Mohamad Khazaei, avait fait l'objet d'une grâce royale en août.

Ces trois hommes étaient emprisonnés en Thaïlande depuis une tentative manquée d'assassinat de diplomates israéliens en 2012. Moradi a perdu ses deux jambes dans l'explosion manquée, qui ciblait ces diplomates.

D'après Téhéran, cette opération s'est faite en échange de la libération mercredi de la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert. La télévision iranienne n'a donné aucune autre précision sur l'échange. Iribnews a simplement publié une vidéo sans commentaire montrant trois hommes non identifiables accueillis avec les honneurs par le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi, ainsi que quelques plans de Mme Moore-Gilbert à l'aéroport. "Un homme d'affaires et deux citoyens iraniens, détenus à l'étranger sur la base de fausses accusations ont été libérés en échange d'un espion de double nationalité travaillant pour le compte du régime sioniste", a annoncé mercredi Iribnews, site internet de la télévision d'Etat, en donnant le nom de Mme Moore-Gilbert.

Condamnée pour espionnage au profit d'Israël, la chercheuse a salué mercredi la fin de son calvaire après sa libération acceptée par Téhéran en échange des trois Iraniens. Après plus de 800 jours de détention, cette spécialiste du Moyen-Orient a reconnu que son départ d'Iran serait "doux amer" en dépit des "injustices" subies.

L'arrestation de Mme Moore-Gilbert, enseignante trentenaire en études islamiques à l'université de Melbourne (Australie), avait été confirmée en septembre 2019. Selon sa famille, elle avait été incarcérée plusieurs mois auparavant. Condamnée à 10 ans de prison pour intelligence avec Israël, la jeune femme a toujours nié être une espionne.


La Thaïlande a transféré trois Iraniens détenus pour une attaque à la bombe manquée à Bangkok en 2012, a confirmé jeudi l'administration pénitentiaire. Selon cette source, Masoud Sedaghat Zadeh et Saeed Moradi ont été libérés mercredi tandis que le troisième, Mohamad Khazaei, avait fait l'objet d'une grâce royale en août.Ces trois hommes étaient emprisonnés en Thaïlande depuis...