Rechercher
Rechercher

Basket-ball / NBA

Dépourvue de grand favori, la Draft 2020 s’apprête à rendre son verdict aujourd’hui

Chris Paul quitte l’Oklahoma City Thunder pour rejoindre les Phoenix Suns.

Dépourvue de grand favori, la Draft 2020 s’apprête à rendre son verdict aujourd’hui

Le meneur Chris Paul a été transféré du Thunder aux Suns, en échange de… cinq joueurs et un 1er tour de Draft. C’est dire sa valeur ! Mike Ehrmann/Getty Images/AFP

LaMelo Ball, Anthony Edwards, James Wiseman, un invité surprise : quel jeune talent sera choisi le premier par les Minnesota Timberwolves ? C’est la grande question que se pose la NBA avant la Draft 2020 au dénouement particulièrement incertain aujourd’hui. Coronavirus oblige, c’est par visioconférence que se déroulera cette cérémonie. À partir de 20h ce soir aux États-Unis (à 03h demain matin, jeudi, à Beyrouth), le patron de la Ligue Adam Silver prononcera le nom de l’heureux joueur drafté le premier, suivi des 29 autres du 1er tour et des 30 du tour suivant.

Après tirage au sort, Minnesota détient le premier choix, suivi par Golden State, Charlotte, Chicago, Cleveland, Atlanta, Detroit, New York, Washington, Phoenix, San Antonio, Sacramento, New Orleans, Boston. Ces 14 clubs sont « prioritaires » du fait qu’ils n’ont pas disputé les derniers play-offs, à l’exception des Celtics qui ont récupéré le 1er choix de Draft de Memphis dans le cadre d’un échange de joueurs datant de 2015.

Reste désormais à savoir sur qui les Timberwolves vont jeter leur dévolu. Si, l’an passé, il ne faisait aucun doute que le phénomène Zion Williamson serait choisi en premier par les New Orleans Pelicans, cette année réserve un réel suspense car aucun talent hors pair ne se détache parmi les meilleurs « prospects ». L’autre raison tient au contexte de la pandémie qui a grandement perturbé le processus d’évaluation des joueurs par les clubs, qui passent habituellement plusieurs mois à jauger méticuleusement chaque aspect du jeu et la personnalité des candidats.

Bien choisir

Trois principaux candidats se dégagent, selon les projections des spécialistes. Ils se nomment LaMelo Ball, James Wiseman et Anthony Edwards, mais personne ne s’accorde sur l’ordre dans lequel ils seront draftés. Si on se fie au critère du profil de joueur recherché, les Timberwolves, déjà pourvus d’un ancien n° 1 de la Draft, le pivot Karl-Anthony Towns, et d’un ex-n° 2, l’arrière D’Angelo Russell, pourraient se tourner vers Ball. LaMelo, frère de Lonzo (drafté en 2e position en 2017 et qui évolue à New Orleans), est un grand meneur (2,01 m) qui a fait ses armes en élite lituanienne (Prienai) et australienne (Illawarra Hawks).

Après une saison noire marquée par les blessures, les Warriors, qui vont retrouver leurs « stars-shooteurs » Stephen Curry et Klay Thompson, pourraient opter pour Wiseman afin de renforcer leur intérieur. Et les Hornets pourraient choisir Edwards, un arrière au physique puissant qui a de quoi en imposer puisqu’il s’est lui-même comparé à Dwyane Wade, l’ancienne star de Miami.

Mais des surprises ne sont pas à exclure. L’ailier américano-nigérian Onyeka Okongwu pourrait ainsi s’immiscer dans le top 3 avec son profil rappelant celui de Bam Adebayo, auteur d’une belle saison passée avec Miami. Le meneur Tyrese Haliburton, l’ailier Obi Toppin, l’intérieur israélo-serbe Deni Avdija et, à un degré moindre, le meneur français Killian Hayes sont aussi des joueurs dont on pourrait entendre le nom tôt dans la soirée. « Personne ne sait ce que ce cru apportera dans trois ou quatre ans. Mais en 2013, on disait que la Draft était faible et il se trouve que le double MVP en titre (Giannis Antetokounmpo) en est issu (15e position) », a rappelé Gersson Rosas, président des opérations basket de Minnesota. « Il y a du talent dans chaque cuvée. Notre boulot, c’est de bien le choisir », résume-t-il.

Transferts

Parallèlement, côté mercato, le meneur Chris Paul a été transféré de l’Oklahoma City Thunder aux Phoenix Suns, en échange du meneur espagnol Ricky Rubio, de l’ailier Kelly Oubre Jr., de deux autres joueurs et d’un 1er tour de Draft, a confirmé hier la franchise NBA de l’Arizona. « Le leadership de Chris et sa compétitivité vont avoir un immense impact sur notre équipe », s’est félicité son manager général, James Jones. « C’est le genre de gars qui change le visage des équipes », avait déclaré à propos de la star l’entraîneur Monty Williams, quelque peu prophétiquement, avant un match Suns-Thunder le 31 janvier dernier. « Partout où il est allé, il a rendu tout le monde meilleur », avait ajouté Williams. Pour Phoenix, Paul (35 ans) et l’ailier égyptien Abdel Nader, également inclus dans la transaction, valent donc cinq joueurs d’OKC : Ricky Rubio et Kelly Oubre, mais aussi les jeunes arrière Ty Jerome et meneur Jalen Lecque peu utilisés la saison passée, sans oublier leur futur premier choix de Draft.

Chris Paul, sélectionné dix fois au All Star Game et qui a fait partie du 2nd meilleur cinq de la saison passée (17,6 points, 6,7 passes, 5 rebonds de moyenne), va apporter son talent intact et son expérience, surtout dans une équipe qui compte en ses rangs la pépite Devin Booker. L’objectif sera de permettre aux Suns de retrouver des play-offs qui leur échappent depuis 2010. Dans la bulle de Disney World, cet été, Phoenix fut tout près de se qualifier après avoir remporté ses huit matches de fin de saison régulière, montrant un potentiel très intéressant. Pour le Thunder, c’est une reconstruction qui démarre avec Ricky Rubio (13 pts, 8,8 passes) et Kelly Oubre Jr. (18,7 pts) qui devront trouver la bonne alchimie avec l’arrière canadien Shai Gilgeous-Alexander, auteur d’une saison passée pleine de promesses (19 pts, 5,8 rebonds). Et ce n’est pas fini puisque, selon les médias américains, OKC a également trouvé un accord avec les LA Lakers pour échanger leur meneur allemand Dennis Schröder contre l’ailier vétéran Danny Green.

Le transfert de Paul à Phoenix est le premier d’envergure de cette intersaison, alors que la NBA autorise depuis lundi les franchises à effectuer des mouvements dans le cadre d’échanges de joueurs. Mais ces dernières heures, c’est James Harden qui fait parler de lui. Le meilleur marqueur de la NBA ces trois dernières saisons au sein des Houston Rockets souhaite quitter l’équipe texane et a deux clubs dans le viseur, les Brooklyn Nets et les Philadelphia 76ers, rapportent les médias américains. Harden « veut être un candidat (au titre NBA) ailleurs » et ces deux équipes sont « ciblées en priorité », affirme le site sportif The Athletic. Dans les deux cas, sa venue permettrait de constituer un trio détonant puisqu’il serait associé à Kevin Durant et Kyrie Irving chez les Nets, ou alors à Joël Embiid et Ben Simmons chez les Sixers.

Source : AFP


LaMelo Ball, Anthony Edwards, James Wiseman, un invité surprise : quel jeune talent sera choisi le premier par les Minnesota Timberwolves ? C’est la grande question que se pose la NBA avant la Draft 2020 au dénouement particulièrement incertain aujourd’hui. Coronavirus oblige, c’est par visioconférence que se déroulera cette cérémonie. À partir de 20h ce soir aux États-Unis...

commentaires (0)

Commentaires (0)