Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

L’expédition alimentaire

Aujourd’hui, jour du supermarché ! Le programme de la semaine. Munie de ma liste élaborée selon l’emplacement des étals, j’ai pour mission d’assurer l’alimentation de la famille le plus rapidement possible avec le souci de ne rapporter aucun virus.

Derrière mon masque, qui a pour avantage de permettre de parler tout seul, ou de pousser des exclamations silencieuses ou révoltées, je ne reconnais personne : pas de sourires ou de retrouvailles joyeuses.

J’observe les clients qui errent à la recherche de produits qu’on ne trouve plus, qui sont saisis par les prix rocambolesques et qui passent leur chemin en pensant peut-être à toutes ces victuailles qu’il faudra minutieusement stériliser de retour à la maison.

Je pense à la mine désappointée des enfants qui ne retrouvent plus les friandises et autres gourmandises qu’ils avaient l’habitude de découvrir au fond des sacs rapportés.

Ils prennent aussi conscience des expressions dont ils n’avaient pas encore connaissance : « Des prix fous! », « du vol à main armée ! », « où va-t-on ? » et autres exclamations révoltées sur « les gens » qui devraient s’activer pour mettre fin à un tel marasme.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Aujourd’hui, jour du supermarché ! Le programme de la semaine. Munie de ma liste élaborée selon l’emplacement des étals, j’ai pour mission d’assurer l’alimentation de la famille le plus rapidement possible avec le souci de ne rapporter aucun virus.

Derrière mon masque, qui a pour avantage de permettre de parler tout seul, ou de pousser des exclamations silencieuses ou...

commentaires (0)

Commentaires (0)