Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Mode

L’édition 2021 de Fashion Trust Arabia dans les starting-blocks

Organisation à but non lucratif, Fashion Trust Arabia (FTA), fondée en septembre 2018 par Tania Farès sous le patronage de cheikha Moza bint Nasser, présidente d’honneur, et cheikha al-Mayassa bint Hamad al-Thani (coprésidente), pour soutenir et faire connaître les créateurs de mode du monde arabe, s’apprête à lancer son édition 2021.

L’édition 2021 de Fashion Trust Arabia dans les starting-blocks

De gauche à droite : cheikha al-Mayassa bint Hamad al-Thani et Tania Farès, coprésidentes de FTA. Photo FTA

Forte de son rôle pionnier, FTA se donne pour mission de repérer les nouveaux talents de la région MENA, de les mettre en compétition face à un jury international de grands noms de l’industrie et à apporter aux gagnants un soutien financier consistant et une reconnaissance internationale. Depuis son lancement en ligne, la plateforme d’inscription de FTA offre aux jeunes créateurs la possibilité de tenter leur chance dans un univers des plus compétitifs et l’espoir de se mesurer aux meilleurs dans la catégorie de leur choix – vêtements de soirée, prêt-à-porter, accessoires (chaussures/sacs), bijoux (haute joaillerie/bijoux fantaisie), ou talent débutant (prix Franca Sozzani, ajouté en 2020 en hommage à la célèbre rédactrice en chef de Vogue Italia trop tôt disparue, adressé aux diplômés et étudiants en design de mode).

Photo de famille des créatifs libanais en campagne pour le concours FTA 2021. Photo Tarek Moukaddem

Un comité consultatif de premier ordre

FTA s’est associé à matchesfashion.com, la plateforme d’e-commerce spécialisée dans la mode, pour fournir aux gagnants le mentorat commercial et le soutien global dont ils ont besoin, tout en proposant leurs articles sur son site. Les gagnants sont sélectionnés dans le cadre d’une cérémonie qui a lieu chaque année à Doha, au Qatar, en présence de SM cheikha Moza bint Nasser. Comme chaque année (2020 ayant été escamotée en raison de la pandémie), la cérémonie de la troisième édition des prix FTA est prévue en mars, mais il n’est pas encore précisé si celle-ci aura lieu en présentiel ou virtuellement. Les finalistes y présenteront leurs collections au jury, toujours prestigieux, dont les membres ne sont pas encore annoncés, contrairement à ceux du comité consultatif composé pour cette édition (par ordre alphabétique) de : Afef Jnifen, Alastair McKimm, Aleksandra Woroniecka, Alexandre Fury, Alexia Niedzielski, Carmen Busquets, Fabio Piras, Gabriela Hearst, Hamish Bowles, Ibrahim Kamara, Jefferson Hack, Jo Ellison, Johanna Ortiz, Law Roach, Mohieb Dahabieh, Natalie Kingham, Nina Garcia, Patti Wilson, Roger Moukarzel, Saif Mahdhi, Sara Maino, Sarah Andelman et Sofia Guellaty.

La Colombie à l’honneur

Comme chaque année, aussi, un nouveau pays est mis à l’honneur, et le pays invité en 2021 est la Colombie. « Nous sommes fiers d’accueillir la Colombie en tant que pays invité pour le prix FTA 2021. Notre partenariat avec Inexmoda et ProColombia offre une opportunité exceptionnelle pour la région MENA et la Colombie de se réunir, mettant en valeur leurs deux cultures avec un grand respect pour les traditions créatives et la durabilité. Cette collaboration se déroule sous les auspices de la Première dame de Colombie, María Juliana Ruiz. Les cinq lauréats du prix FTA de la région MENA se rendront en Colombie en juillet 2021 pour un échange culturel enrichissant. Les candidats colombiens recevront un nouveau prix distinct, dédié au pays invité », précise FTA sur son compte Instagram.

Cheikha Moza bint Nasser, présidente d’honneur de FTA. Photo FTA

Photo de famille au Sporting

En attendant la nouvelle ruée sur les inscriptions, FTA lance sa campagne dans chaque pays de la région sous le mot-dièse # FTAPrize2021, avec pour ambassadeurs un groupe des meilleurs créateurs locaux. Pour inspirer, encourager et inviter les créateurs de mode les plus talentueux du Liban à postuler pour le prix Fashion Trust Arabia, la campagne libanaise notamment a été shootée à Beyrouth, au Sporting Club, en bord de mer, avec la communauté inspirante de créatifs locaux de toutes catégories, avec pour directeurs créatifs Mélanie Dagher et Moez Achour (photographe), et pour directrice de la communication Marta Hraoui. Dans la photo de groupe, solaire et rafraîchissante en dépit de la récente tragédie de l’explosion du port dont ont été victimes la plupart des participants, on reconnaît, photographiés par Tarek Moukaddem, de gauche à droite : l’activiste Hiba Dandachli, l’agent de créateurs Christian Daccache, l’illustratrice et graphiste Nouri Fleyhan, l’actrice, chanteuse et auteure Ingrid Bawab, le styliste et créateur Amine Jreissati, la chanteuse Aziza, l’artiste graphique et directrice artistique Mélanie Dagher, la créatrice et fondatrice de l’école de mode gratuite Creative Space Beirut Sarah Hermez et la créatrice de souliers Andrea Wazen. Il ne reste plus qu’à dire « à vos marques » ! Sans jeu de mots.


Forte de son rôle pionnier, FTA se donne pour mission de repérer les nouveaux talents de la région MENA, de les mettre en compétition face à un jury international de grands noms de l’industrie et à apporter aux gagnants un soutien financier consistant et une reconnaissance internationale. Depuis son lancement en ligne, la plateforme d’inscription de FTA offre aux jeunes créateurs la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut