Rechercher
Rechercher

Scan TV

Inde : arrestation d’un présentateur de TV controversé

La police de Bombay (Inde) a annoncé mercredi l’arrestation d’un présentateur de télévision connu pour son soutien au gouvernement, Arnab Goswami, cofondateur de la chaîne d’informations Republic TV, pour une affaire de suicide datant de 2018.

« Il a été arrêté pour incitation au suicide, c’est une affaire qui remonte à 2018 », a déclaré à l’AFP un responsable de la police, Sudhir Anandrao Taware.

L’arrestation a été condamnée par des membres du gouvernement nationaliste hindou à New Delhi. Le ministre des Affaires extérieures Subrahmanyam Jaishankar a évoqué sur Twitter « une attaque contre la liberté de la presse » et le ministre de l’Information Prakash Javadekar a estimé que « ce n’est pas une façon de traiter la presse ».

L’État du Maharashtra, dont Bombay est la capitale, a à sa tête une coalition de partis opposés au Bharatiya Janata Party (BJP) du Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi. Le BJP est lui-même accusé de longue date de harceler les médias. Des journalistes ont été arrêtés et emprisonnés dans plusieurs des États dirigés par ce parti.

Republic TV, dirigée par M. Goswami, a retransmis en direct son arrestation contre laquelle des partisans du PJB ont manifesté, avec des pancartes portant le slogan #EmergencyInMaharashtra (#UrgenceauMaharashtra).

Selon des informations de presse, l’arrestation serait liée au suicide d’un décorateur d’intérieur ayant travaillé pour M. Goswami et qui aurait incriminé dans une lettre le présentateur ainsi que deux autres personnes pour n’avoir pas réglé des honoraires de 54 millions de roupies (620 000 euros).

Connu pour son soutien au BJP ainsi que son style agressif et sensationnaliste, Arnab Goswami qui se défend d’être affilié à une formation politique est une figure populaire et controversée des médias en Inde.

Récemment, M. Goswami a mené une croisade après le suicide en juin d’un acteur de Bollywood, Sushant Singh Rajput, pour l’arrestation de l’ex-petite amie du comédien, l’actrice Rhea Chakraborty, dont il a suggéré la responsabilité dans l’affaire et critiqué durement la police de Bombay. L’actrice a été arrêtée en septembre puis libérée sous caution un mois après, le 7 octobre.

Republic TV a été accusée en octobre par la police d’avoir triché sur ses audiences, ce qu’elle nie.


La police de Bombay (Inde) a annoncé mercredi l’arrestation d’un présentateur de télévision connu pour son soutien au gouvernement, Arnab Goswami, cofondateur de la chaîne d’informations Republic TV, pour une affaire de suicide datant de 2018.

« Il a été arrêté pour incitation au suicide, c’est une affaire qui remonte à 2018 », a déclaré à l’AFP un...

commentaires (0)

Commentaires (0)