Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

Environ 80 localités bouclées pendant une semaine à partir de lundi

Les bars et les boîtes de nuit toujours fermés.

Environ 80 localités bouclées pendant une semaine à partir de lundi

La promenade de la Corniche de Beyrouth. Photo d'archives AFP

Environ 80 localités sur l'ensemble du territoire libanais vont être bouclées pendant une semaine à partir de lundi pour tenter d'enrayer la propagation du coronavirus dans le pays, où le nombre de morts et de contaminations s'envolent depuis plusieurs semaines.

Dimanche dernier, le ministère de l'Intérieur avait ordonné le bouclage total, du 12 au 19 octobre compris, de 169 localités, dont environ 80 étaient déjà confinées en vertu d'une précédente décision ministérielle. Mais le ministère avait modifié cette liste, rouvrant sept localités, et bouclant deux autres supplémentaires. La semaine précédente, un bouclage de 111 localités sur une période de sept jours avait été instauré. Ces confinements localisés suscitent de nombreuses critiques.

Sur le plan national, le couvre-feu quotidien d'une heure du matin à six heures du matin est toujours en vigueur, à l'exception des voyageurs allant et venant de l'aéroport de Beyrouth, selon une nouvelle circulaire du ministère de l'Intérieur publiée dimanche. Les bars, les boîtes de nuit et les parcs d'attraction restent fermés "jusqu'à nouvel ordre". Les Libanais sont appelés à porter le masque lors de leurs déplacements et à respecter la distanciation sociale.

L'ouverture ou la fermeture des établissements scolaires dans les zones non bouclées revient désormais au ministère de l'Education, indique cette circulaire, conformément à une recommandation de la commission restreinte chargée du suivi des mesures contre le coronavirus, qui s'est réunie samedi.

Par ailleurs, les voitures des particuliers ne pourront transporter que 4 personnes, conducteur compris. La circulaire recommande aux automobilistes de limiter les déplacements aux "nécessités familiales". Les taxis, eux, ne peuvent transporter que trois passagers, conducteur compris, et les vans et bus pouvant accueillir 14 passagers et plus ne pourront être remplis qu'à moitié.

Lire aussi

Pour une stratégie « zéro Covid » au Liban

Selon cette nouvelle circulaire du ministère de l'Intérieur publiée dimanche, 79 localités seront totalement bouclées à partir du lundi 19 octobre à six heures du matin jusqu'au lundi 26 octobre à six heures,

Les habitants de ces localités sont appelés à rester chez eux, à ne pas circuler ou se mélanger avec d'autres personnes et à porter le masque lorsqu'ils sont obligés de sortir. Toutes les institutions publiques et sociétés privées de ces villes et villages devront fermer leurs portes durant cette période. Tous les événements sociaux, les fêtes et les rassemblements seront interdits. Les autorités civiles coordonneront avec les autorités religieuses afin d'annuler les cérémonies et autres événements religieux.

La décision de lever le bouclage de ces localités, disséminées sur l'ensemble du territoire, sera prise en fonction des résultats des tests de dépistage, de la baisse du nombre de personnes contaminées et du respect par les habitants de ces localités des mesures barrières.

Sont exemptés de ces mesures de bouclage dans ces villes les hôpitaux, les dispensaires, les centres médicaux, les pharmacies, les opticiens, ainsi que les professionnels de l'audition pour le secteur de la santé. Les épiceries, les boulangeries, les boucheries et les usines de fabrication de denrées alimentaires resteront également ouverts. Les usines de fabrication de médicaments, de produits d'hygiène, de ciment et de verre, les minoteries, ainsi que la régie des tabacs resteront aussi ouvertes, à l'instar des médias.

Les entrepôts de distribution de carburant, d'oxygène, de matériel médical sont également exemptés, tout comme les sièges régionaux de la Banque du Liban, de la Caisse nationale de sécurité sociale et les municipalités. La circulaire demande aux mohafez des régions concernées de faire respecter ces mesures, quitte à faire appel aux Forces de sécurité intérieure.


La liste des localités concernées par caza

Békaa
- Baalbeck-Hermel : Bednayel
- Békaa-Ouest : Manara, Rawda, Souayri
- Zahlé : Ablah, Bouarej, Jdita, Kfar Zabad, Taalabaya

Liban-Nord
- Akkar : Abboudiyé, Kobeyate, Majdel Akkar, Mazraat Nahriyé,
- Batroun : Kfarabida
- Minie-Denniyé : Bakhaoun, Kfar Habou, Sfiré
- Tripoli : Aswaq, Baal Mohsen al-Wati, Chalfé, Qobbé, Saqi al-Chamali, Zahiriyé, Zaytoun
- Zghorta : Alma, Kfar Hata

Liban-Sud
- Bint Jbeil : Haris
- Nabatiyé : Arabsalim, Choukine, Habbouch, Nmeiriyé, Qaaqayiet el-Jisr
- Saïda : Bqosta,  Kfar Melki, Salhiyé
- Tyr : Maachouq-Bourj Chemali, Toura

Mont-Liban
- Aley : Aramoun, Bleibel, Bchamoun, Bsous, Btater, Sofar
- Baabda : Baabda-Louayzé
- Chouf : Aïn Zhalta, Baakline, Barouk, Batloun, Damour, Jdeidet el-Chouf, Jiyé, Kheirié, Kfar Nabrakh, Mazboud, Warhaniyé
- Jbeil : Gherfine, Halat
- Kesrouan : Aïn Rihané, Achqout, Ajaltoun, Adma, Chnanaïr, Feytroun, Ghadir, Ghazir, Ghosta, Haret Sakhr, Reyfoun, Sarba, Zouk Mosbeh
- Metn : Aïn Alak, Aïn Saadé, Beit Mery, Broummana, Choueir, Dékouané-Mar Roukoz, Jal el-Dib-Bqennaya, Sin el-Fil


Environ 80 localités sur l'ensemble du territoire libanais vont être bouclées pendant une semaine à partir de lundi pour tenter d'enrayer la propagation du coronavirus dans le pays, où le nombre de morts et de contaminations s'envolent depuis plusieurs semaines.

Dimanche dernier, le ministère de l'Intérieur

commentaires (0)

Commentaires (0)