Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

A la veille d'un nouveau bouclage, un millier de cas enregistrés

Le ministre des Travaux publics et des Transports Michel Najjar testé positif.


A la veille d'un nouveau bouclage, un millier de cas enregistrés

Un médecin libanais prenant la température d’un homme susceptible d’avoir attrapé le coronavirus à l’hôpital universitaire Rafic Hariri de Beyrouth le 20 mars 2020. Archives AFP

A la veille d'un nouveau bouclage localisé et alors que le virus continue de se propager de manière rapide, 1 002 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été enregistrés au Liban en 24 heures (dont un en provenance de l'étranger), selon le bilan du ministère de la Santé publié dimanche. Trois décès supplémentaires sont également à déplorer. Le nombre de cas cumulés depuis l'apparition de la pandémie au Liban en février s'élève désormais à 61.949, dont 520 décès. Au total, 27.962 patients se sont rétablis, alors que 632 personnes sont encore hospitalisées, dont 209 en soins intensifs.

Dans ce contexte, le ministre sortant des Travaux publics et des Transports Michel Najjar a annoncé dans la journée avoir été testé positif au coronavirus. Il s'agit du deuxième ministre du gouvernement de Hassane Diab à avoir été contaminé, après le chef de la diplomatie sortant Charbel Wehbé, en septembre dernier. Par ailleurs, une école publique de Hasbaya, dans le sud-est du pays, sera fermée à partir de lundi pendant 14 jours sur décision des autorités locales, après la contamination de l'une de ses enseignantes.

Selon une nouvelle circulaire du ministère de l'Intérieur publiée aujourd'hui, 79 localités seront totalement bouclées à partir du lundi 19 octobre à 6h jusqu'au lundi 26 octobre à 6h. Déjà dimanche dernier, le ministère de l'Intérieur avait ordonné le bouclage total à partir du 12 octobre et jusqu'au 19 octobre de 169 localités, dont environ 80 étaient déjà confinées depuis une semaine en vertu d'une précédente décision ministérielle. Le ministère a modifié cette liste, rouvrant sept localités et bouclant deux autres supplémentaires.

Face à cette situation sanitaire critique, le président de la commission parlementaire de la Santé, Assem Araji, avait appelé vendredi à décréter l'état d'urgence sanitaire dans le pays, estimant que le Liban se dirige vers un scénario "pire que celui de l'Italie" au printemps.

La pandémie de coronavirus est venue accentuer la pire crise économique et financière de l'histoire moderne du Liban. Celle-ci touche aussi bien le secteur de la santé, que l'ensemble des secteurs économiques.


A la veille d'un nouveau bouclage localisé et alors que le virus continue de se propager de manière rapide, 1 002 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été enregistrés au Liban en 24 heures (dont un en...