Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Bonjour le Liban...

Bien que n’étant qu’un petit grain de sable, simple composant humain de notre planète, je reste désemparé/abasourdi/écœuré devant l’inaction, par simple intérêt personnel, des grands familles et dirigeants libanais.

Sans parler des présidents des pays étrangers amis qui ne bougent que pour la galerie.... Car si ceux-ci avaient une conscience humaine, ils auraient en Allemagne, en France, en Italie, aux États-Unis et compagnie déjà bloqué les comptes bancaires de tous ces pseudodirigeants libanais qui ont détourné à leur seul profit (un simple secret planétaire...) les centaines de millions de dollars injectés depuis des décennies !

Ils auraient pu ainsi contribuer à renouveler cette très vieille classe dirigeante par une nouvelle génération peut-être... moins malhonnête !

Vieille classe dirigeante totalement corrompue (c’est comme cela que le Hezbollah existe...) qui a définitivement pour quatre générations forgé et donné l’image délicieuse de l’homme le plus corrompu au monde : le Libanais. Et cela sur tous les continents !

Pour éventuellement apercevoir le bout du tunnel, une lueur d’espoir en vue d’une amélioration de la situation, commençons par éduquer ces dirigeants en leur démontrant et en leur apprenant que diriger un pays n’a rien à voir avec la gestion d’une épicerie, rien à voir avec la direction d’un commerce ! Pas de marchandage donc plus de corruption possible ! Car l’être humain n’est pas une denrée !

Mais existe-t-il encore au Liban des hommes intègres, honnêtes, avec le sens de l’honneur ?

Pas dans la classe politique, ça c’est sûr !


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Bien que n’étant qu’un petit grain de sable, simple composant humain de notre planète, je reste désemparé/abasourdi/écœuré devant l’inaction, par simple intérêt personnel, des grands familles et dirigeants libanais.

Sans parler des présidents des pays étrangers amis qui ne bougent que pour la galerie.... Car si ceux-ci avaient une conscience humaine, ils auraient en...

commentaires (0)

Commentaires (0)