Rechercher
Rechercher

Liban

Un activiste anti-pouvoir brièvement détenu par l'armée

Un activiste anti-pouvoir brièvement détenu par l'armée

"Aucune voix n'est plus forte que celle du peuple. Liberté pour Boulos Doueihy. La décision au peuple", peut-on lire sur cette photo de l'activiste Boulos Doueihy. Photo Facebook/واصف الحركة Wassef El Harakeh

L'avocat libanais et militant anti-pouvoir Wassef Haraké a affirmé mercredi que les services de renseignement de l'armée ont arrêté l'activiste Boulos Doueihy, sur fond de polémique autour d'un projet d'asphaltage près de la réserve naturelle d'Ehden, dans le nord du pays. L'activiste a toutefois été relâché en début de soirée, selon notre journaliste Ornella Antar.

"Les services de renseignement de l'armée ont arrêté l'activiste et ami Boulos Doueihy, qui s'était opposé de manière pacifique à l'asphaltage de la réserve d'Ehden", avait écrit sur Facebook Wassef Haraké. "M. Doueihy s'est révolté pour l'application de la loi, car il y a une décision portant sur l'arrêt des travaux d'asphaltage émise par le juge des référés et le parquet financier. Il avait également réclamé la démission des membres du Conseil municipal du village afin de ne pas servir de couverture pour un Conseil qui s'oppose à la loi", ajoute l'avocat.

Les travaux d’asphaltage d’une route d’un kilomètre et demi dans le périmètre même de la réserve naturelle d’Ehden, au Liban-Nord, dénoncés par des activistes environnementaux, ont été arrêtés dernièrement conformément à la décision du juge des référés de Zghorta, Tanios el-Hayek. Ces travaux avaient été entrepris par la municipalité de Zghorta-Ehden. La forêt d’Ehden, nichée à 1 500 mètres d’altitude dans les hautes montagnes du Liban-Nord, a été déclarée réserve naturelle en vertu d’une loi datant de 1997 et qui incluait plusieurs autres sites dont la réserve du Chouf et d’autres. La loi en vertu de laquelle a été classé ce site exceptionnel, véritable sanctuaire de biodiversité, interdit toute intervention de ce type dans le site même ou ses environs immédiats. Ce qui explique la réaction des activistes qui se sont mobilisés dès l’annonce de la mise en application de cette décision municipale.


L'avocat libanais et militant anti-pouvoir Wassef Haraké a affirmé mercredi que les services de renseignement de l'armée ont arrêté l'activiste Boulos Doueihy, sur fond de polémique autour d'un projet d'asphaltage près de la réserve naturelle d'Ehden, dans le nord du pays. L'activiste a toutefois été relâché en début de soirée, selon notre journaliste Ornella...