Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Que c’est beau d’être jeune au Liban !

Que c’est beau d’être jeune au Liban, de pouvoir croquer la vie à pleines dents, de savoir que nous pouvons mourir à n’importe quel instant, de ne pas avoir l’embarras du choix à chaque fois que nous voulons sortir parce que bars et restaurants ont fermé un à un parce que de toute façon, si le cœur n’y est plus ça ne va servir à rien.

Que c’est beau d’être jeune au Liban, de voir partir vos amis l’un après l’autre en espérant que le prochain départ sera le vôtre. De savoir que nous pourrons partir, le cœur léger, la tête tranquille d’avoir laissé nos parents dans un pays où il ne faut pas se soucier du lendemain parce que qui sait s’il y en aura un? Que c’est soulageant de ne pas être là pour voir nos parents vieillir, pour voir nos frères et sœurs grandir.

Que c’est beau d’être jeune au Liban, d’écouter les discours rassurants des dirigeants. D’admirer leur altruisme à vouloir sauver les peuples voisins, alors que les Libanais meurent de faim. De voir comment ils donnent la clé du Liban à chaque pays qui leur offre de l’argent. D’avoir la certitude que le pays va pouvoir se redresser si c’est eux qui vont continuer à le diriger. D’être conscient que la prochaine destination est l’enfer en ne pouvant rien y faire.

Que c’est beau d’être jeune au Liban, de savoir qu’il n’y a pas d’inégalité entre nous et que nous n’avons pas à nous soucier de notre avenir après l’université parce que peu importe la carrière pour laquelle nous avons optée, le chômage sera là à nous guetter.

Que c’est beau d’être jeune au Liban, de nous estimer heureux de pouvoir manger, dormir et respirer, d’avoir honte si nous avons osé rêver. De nous sentir ingrats si nous sommes ambitieux au lieu de nous contenter de remercier Dieu.

Ah que c’est beau d’être jeune au Liban !


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Que c’est beau d’être jeune au Liban, de pouvoir croquer la vie à pleines dents, de savoir que nous pouvons mourir à n’importe quel instant, de ne pas avoir l’embarras du choix à chaque fois que nous voulons sortir parce que bars et restaurants ont fermé un à un parce que de toute façon, si le cœur n’y est plus ça ne va servir à rien.

Que c’est beau d’être jeune...

commentaires (0)

Commentaires (0)