Rechercher
Rechercher

Récusation d'Adib

La livre libanaise perd beaucoup de terrain face au dollar sur le marché noir

La livre libanaise perd beaucoup de terrain face au dollar sur le marché noir

Samedi, la livre libanaise perdait du terrain face au dollar. Archives AFP

Sans surprise, la livre libanaise perdait du terrain, samedi, face au dollar, après l’annonce par le Premier ministre désigné, Moustapha Adib, qu’il se récusait de la formation du cabinet.

Selon le site Lira rate, le dollar se vendait autour de 8100 livres libanaises sur le marché noir, samedi en début d'après-midi, alors que vendredi il tournait encore autour de 7 700 livres, selon le site Lebanese lira. En milieu d'après-midi, Lira rate avait revu ses chiffres, indiquant que le dollar se vendait désormais autour de 8500 livres sur le marché noir,

Pour rappel, plusieurs taux de change ont cours dans un Liban qui, depuis un an, n’en finit plus de s’enfoncer dans une grave crise économique. La parité officielle de 1 507,5 livres pour un dollar n’est, depuis des mois, maintenue que pour certaines transactions. Le taux imposé par la Banque du Liban aux agents de change agréés est, lui, toujours fixé depuis le 18 juin dans la fourchette de 3 850 livres le dollar à l’achat et 3 900 livres à la vente. Enfin, le taux applicable pour les circulaires n° 148 et 151 adoptées en avril et qui permettent aux déposants de retirer, sous certaines conditions, leurs "dollars libanais" à un taux plus proche du marché, est fixé à 3 900 livres pour un dollar.



Sans surprise, la livre libanaise perdait du terrain, samedi, face au dollar, après l’annonce par le Premier ministre désigné, Moustapha Adib, qu’il se récusait de la formation du cabinet.

Selon le site Lira rate, le dollar se vendait autour de 8100 livres libanaises sur le marché...