Rechercher
Rechercher

Courses auto

Sebastian Vettel se lance un nouveau défi en F1...

Le quadruple champion du monde quitte Ferrari pour Aston Martin, qu’il entend hisser vers les sommets.

Sebastian Vettel se lance un nouveau défi en F1...

« Je suis très fier de devenir un pilote Aston Martin en 2021. C’est une nouvelle aventure pour moi avec une marque légendaire », a déclaré Sebastian Vettel, qui quittera donc Ferrari en fin de saison. Jennifer Lorenzini/Pool/AFP

Le quadruple champion du monde de F1 Sebastian Vettel sera l’an prochain chez Aston Martin, actuellement Racing Point, quittant Ferrari au bout de six années infructueuses. Ce départ est annoncé au moment où la Scuderia fêtait hier son 1 000e Grand Prix dans une ambiance morose en raison de ses mauvais résultats.

À 33 ans, le pilote allemand se lance donc un nouveau défi en signant pour une écurie qui ne fait pas encore partie des trois meilleures du plateau, mais qui, grâce aux moyens de son propriétaire, le milliardaire canadien Lawrence Stroll, entend bien y parvenir. « La signature de Sebastian est un signal clair des ambitions de l’écurie de devenir l’un des concurrents les plus sérieux de la discipline », a souligné Racing Point en annonçant l’arrivée de son nouveau pilote. L’écurie avait récemment dévoilé que le contrat du Mexicain Sergio Pérez ne serait pas renouvelé à compter de l’année prochaine, ouvrant ainsi la voie à l’arrivée de Sebastian Vettel.

Une marque légendaire

Vettel aura passé six ans chez Ferrari, mais sans arriver à ajouter un 5e titre aux précédents, remportés entre 2010 et 2013 alors qu’il courait chez Red Bull. Sa dernière saison au sein de la Scuderia se révèle particulièrement difficile, notamment en raison d’une monoplace ne se montrant pas à la hauteur des attentes. Il n’occupe – avant la 9e manche du championnat au Mugello (Italie) hier – que la 13e place au classement du championnat du monde. « Je suis très fier de devenir un pilote Aston Martin en 2021. C’est une nouvelle aventure pour moi avec une marque légendaire. Je suis impressionné par les résultats que l’écurie a obtenus cette année et je pense que l’avenir sera encore meilleur », a estimé Vettel. Connu pour sa passion des voitures de collection et des motos, le nom d’Aston Martin, associé aux plus riches heures de l’industrie automobile britannique et au cinéma avec James Bond, ne l’a certainement pas laissé insensible.

Lawrence Stroll a récemment renfloué cette marque, en grandes difficultés, devenant par la même occasion le principal actionnaire. Le fait que l’annonce intervienne juste avant que Ferrari ne fête son 1 000e Grand Prix au cours du week-end sur le circuit toscan du Mugello ne va sans doute pas plaire aux tifosis. Pour la première fois cette année, un petit nombre de spectateurs a été admis sur le circuit alors que jusqu’à présent, toutes les épreuves ont été organisées à huis clos en raison de la pandémie de coronavirus.

L’ultime saison de Vettel chez les Rouges ressemble à un cauchemar, le pilote allemand collectionnant abandons et sorties de route, et ne se gênant pas pour critiquer la gestion de la Scuderia. Il y était arrivé en 2015 pour y remplacer le double champion du monde espagnol Fernando Alonso qui, lui aussi, avait échoué à ramener à Maranello un titre de champion du monde, le dernier remontant à 2007 avec Kimi Räikkönen. Ferrari n’est jamais arrivée à se hisser au niveau de Mercedes depuis l’arrivée des moteurs hybrides en F1 en 2014, et Sebastian Vettel a dû laisser Lewis Hamilton collectionner les honneurs. Le pilote britannique vise cette année un 7e titre qui en ferait l’égal de Michael Schumacher, qui avait gagné cinq de ses sept couronnes avec l’écurie italienne. Vettel ne cache pas son admiration pour son illustre compatriote qui n’a plus été vu en public depuis son terrible accident de ski fin 2013.

Si Racing Point, qui s’appelait encore récemment Force India, n’a pas encore gagné de Grand Prix, Vettel entend bien amener cette équipe vers les sommets et, pourquoi pas, ajouter un ou plusieurs titres à son palmarès. Équipée des moteurs Mercedes, les meilleurs du plateau, l’équipe de Lawrence Stroll jouit d’une collaboration étroite avec la marque allemande comme l’a illustré la récente affaire des écopes de freins. Plusieurs écuries concurrentes ont accusé Racing Point d’avoir copié, voire obtenu illégalement, des dessins de ces pièces essentielles au freinage et à l’équilibre aérodynamique des monoplaces. Sebastian Vettel va faire équipe chez Racing Point (la future Aston Martin) avec Lance Stroll, âgé de 21 ans, le fils de Lawrence.

Source : AFP


Le quadruple champion du monde de F1 Sebastian Vettel sera l’an prochain chez Aston Martin, actuellement Racing Point, quittant Ferrari au bout de six années infructueuses. Ce départ est annoncé au moment où la Scuderia fêtait hier son 1 000e Grand Prix dans une ambiance morose en raison de ses mauvais résultats.

À 33 ans, le pilote allemand se lance donc un nouveau défi...

commentaires (0)

Commentaires (0)