Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

Deux décès et 676 nouveaux cas, au premier jour du déconfinement

La barre des 15.000 cas franchie.

Deux décès et 676 nouveaux cas, au premier jour du déconfinement

Des hommes portant des masques de protection contre le coronavirus, dans une rue de Beyrouth, le 28 juillet 2020. Photo REUTERS / Mohamed Azakir

Le Liban, à nouveau déconfiné ce vendredi malgré un nombre record de nouveaux cas de coronavirus déclarés jeudi, a enregistré durant les dernières 24h deux décès supplémentaires et 676 nouveaux cas de contamination au Covid-19. Le Liban a ainsi dépassé la barre des 15.000 cas, le nombre cumulé depuis l'apparition de la pandémie dans le pays en février s'établissant désormais à 15.613 contaminations et un total de 148 décès.

Selon le rapport quotidien du ministère de la Santé, sur ces nouveaux cas, 672 ont été signalés localement, contre quatre parmi les personnes arrivant de l'étranger. Les cas ont été signalés notamment à Beyrouth (111), dans le Metn (88), dans le caza de Tripoli (79), Baabda (51) et Aley (43). 136 cas font l’objet d’investigation, faisant grimper à 3.572, le nombre de cas dont l’origine de la contamination n’est toujours pas connue.

A ce jour, 4.260 patients se sont rétablis, alors que 297 personnes sont encore hospitalisées, dont 90 en soins intensifs.

Lire aussi

Appel à un sursaut citoyen

Par ailleurs, plusieurs médias ont rapporté dans la matinée que le président de Sierra Leone, Julius Maada Bio, atteint du coronavirus, était arrivé à Beyrouth pour y être soigné à l'hôpital de l'Université américaine (AUBMC).

Déconfinement "regrettable"
Face à l'explosion des contaminations et du taux de mortalité du coronavirus au Liban, un nouveau reconfinement avait été déclaré du 21 août au 7 septembre, mais il a été levé à partir d'aujourd'hui par le ministère de l'Intérieur, après des pressions exercées par de nombreux secteurs du privé, notamment la restauration et le tourisme. Dans le cadre de la levée de ce reconfinement, tous les secteurs économiques sont appelés à respecter un plan de prévention et de précaution dans une période de trois semaines. Les autorités insistent dans ce cadre sur le port du masque obligatoire et le respect de la distanciation sociale et des mesures d'hygiène. Le couvre-feu quotidien qui courait de 18 heures à six heures du matin jusqu'à présent, est réduit de 22 heures à 6h.

Dans une série de tweets, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, Firas Abiad, a estimé vendredi que cette décision était "regrettable". Il a estimé que lever le confinement avant que l'épidémie ne soit sous contrôle "va rendre très difficile toute future prise de mesures similaires impopulaires" pour enrayer sa propagation. S'interrogeant sur les alternatives au confinement, le directeur de l'hôpital Rafic Hariri a souligné que le secteur sanitaire devait mettre en place une stratégie "bien formulée et bien communiquée, acceptée et appliquée par tous". "Nous ne pouvons pas nous permettre d'échouer", a-t-il conclu.


Le Liban, à nouveau déconfiné ce vendredi malgré un nombre record de nouveaux cas de coronavirus déclarés jeudi, a enregistré durant les dernières 24h deux décès supplémentaires et 676 nouveaux cas de contamination au Covid-19. Le Liban a ainsi dépassé la barre des 15.000 cas, le nombre cumulé depuis l'apparition de la pandémie dans le pays en février s'établissant désormais à...

commentaires (1)

UN DECONFINEMENT CRIMINEL !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

22 h 03, le 28 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • UN DECONFINEMENT CRIMINEL !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    22 h 03, le 28 août 2020