Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Trois personnes tuées par balle à Kaftoun, dans le Koura

Certaines des empreintes digitales relevées sur la voiture des suspects appartiennent à deux individus précédemment arrêté dans des affaires de terrorisme : il s'agirait, selon la LBCI, d'un ressortissant syrien résident dans le camp de réfugiés palestiniens de Beddaoui (Nord), et d'un Libanais du village de Danbo dans le Akkar.

Trois personnes tuées par balle à Kaftoun, dans le Koura

La voiture utilisée par les tireurs qui ont fait trois victimes à Kaftoun, dans le Koura. Photo ANI

Trois personnes ont été tuées par balle dans la nuit de vendredi à samedi, dans la localité de Kaftoun, dans le Koura au Liban-Nord, par des inconnus qui sont toujours en fuite, rapporte l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle). 

L'incident est survenu lorsque les occupants d'une voiture suspecte, sans plaque d'immatriculation, ont refusé de se conformer aux instructions de la police municipale à l'entrée du village. La police effectuait des patrouilles dans la localité dans le cadre des mesures en vigueur pour lutter contre la propagation du coronavirus, et notamment du couvre-feu, instauré dans tout le pays de 18h à 6h. Les tireurs ont ouvert le feu faisant trois victimes, deux policiers municipaux et le fils du président de la municipalité, avant de prendre la fuite. Samedi matin, les forces de l'ordre ont retrouvé la voiture, avec à son bord des armes abandonnées par les assaillants. Certaines des empreintes digitales relevées sur la voiture des suspects appartiennent à deux individus précédemment arrêté dans des affaires de terrorisme : il s'agirait, selon la LBCI, d'un ressortissant syrien résident dans le camp de réfugiés palestiniens de Beddaoui (Nord), et d'un Libanais du village de Danbo dans le Akkar. La chaîne avait précédemment affirmé que les trois suspects sont un Libanais et deux Palestiniens.

Dans la matinée, la première juge d'instruction du Liban-Nord, Samaranda Nassar, s'est rendue sur les lieux afin de s'enquérir de l'avancée de l'enquête. Ce crime a été condamné par plusieurs responsables, anciens et actuels, de la région. Dans un communiqué, les Forces libanaises ont démenti toute implication dans ce "crime honteux", alors que des informations avaient circulé à ce propos sur les réseaux sociaux. Le Parti socialiste national syrien (PSNS) a de son côté rendu hommage aux trois hommes tués.


Trois personnes ont été tuées par balle dans la nuit de vendredi à samedi, dans la localité de Kaftoun, dans le Koura au Liban-Nord, par des inconnus qui sont toujours en fuite, rapporte l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle). L'incident est survenu lorsque les occupants d'une voiture suspecte, sans plaque d'immatriculation, ont refusé de se conformer aux instructions de...

commentaires (1)

Loi de la jungle. Criminalité en progression, car impunité assurée. L'abolition de la peine de mort ne peut s'appliquer dans des pays où les armes sont à portée de n'importe qui, et facilement. Préserver le droit des citoyens à la vie, est une priorité en rétablissant rapidement la peine de mort, et en l'exécutant sans sourciller.

Esber

06 h 28, le 23 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Loi de la jungle. Criminalité en progression, car impunité assurée. L'abolition de la peine de mort ne peut s'appliquer dans des pays où les armes sont à portée de n'importe qui, et facilement. Préserver le droit des citoyens à la vie, est une priorité en rétablissant rapidement la peine de mort, et en l'exécutant sans sourciller.

    Esber

    06 h 28, le 23 août 2020

Retour en haut