Rechercher
Rechercher

Syrie

Nouvelles sanctions américaines contre des rouages du pouvoir d'Assad

Ces sanctions visent tout d'abord Yasser Ibrahim, présenté comme "l'homme de main" du président syrien. 



Nouvelles sanctions américaines contre des rouages du pouvoir d'Assad

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo lors d'une conférence de presse à Washington, le 19 août 2020. / AFP / MANDEL NGAN

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi de nouvelles sanctions contre plusieurs rouages politiques, militaires et financiers du pouvoir de Bachar el-Assad en Syrie, dans le cadre de la mise en oeuvre de la "loi César" visant à priver le régime de ressources.

Ces sanctions visent tout d'abord Yasser Ibrahim, présenté comme "l'homme de main" du président syrien, a annoncé le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo dans un communiqué, lui reprochant d'avoir "fait barrage à une solution politique au conflit" qui ravage le pays depuis 2011. "En utilisant son réseau au Moyen-Orient et au-delà, Ibrahim conclut des accords corrompus pour enrichir Assad, pendant que les Syriens meurent du manque de nourriture et de médicaments", a-t-il accusé.

Ces mesures gèlent les éventuels avoirs des personnes concernées aux Etats-Unis, barrent leur accès au système financier américain et/ou leur interdisent l'entrée sur le territoire américain. Elles concernent également Luna al-Chibl, conseillère en communication du président, et Mohamad Amar Saati, haut responsable du Parti Baas au pouvoir "à la tête d'une organisation facilitant l'entrée d'étudiants universitaires dans des milices soutenues par Assad". Enfin, plusieurs unités et chefs militaires sont inscrits à la longue liste noire américaine, "pour leurs efforts afin d'empêcher un cessez-le-feu".

Lire aussi

Assad fustige l'"escalade" des sanctions

Mike Pompeo assure que ces sanctions ont été décidées "en mémoire des victimes de la brutalité" de l'attaque à l'arme chimique menée par Damas dans la Ghouta orientale il y a sept ans, "tuant plus de 1.400 Syriens". "Ces responsables gouvernementaux syriens contribuent activement à l'oppression menée par le régime Assad", a dit le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin dans un autre communiqué. "Les Etats-Unis continueront à faire payer ceux qui facilitent la guerre du régime Assad contre son propre peuple", a-t-il prévenu.

C'est la troisième vague de sanctions depuis l'entrée en vigueur mi-juin de la "loi César", ainsi baptisée en hommage au pseudonyme d'un ex-photographe de la police militaire syrienne qui a fait défection en 2013 en emportant 55.000 images illustrant la brutalité et les abus dans les prisons syriennes. Son audition, incognito, devant le Congrès américain en 2014 avait été à l'origine de ce texte qui porte son nom et qui aura mis cinq ans à voir le jour.


Les Etats-Unis ont annoncé jeudi de nouvelles sanctions contre plusieurs rouages politiques, militaires et financiers du pouvoir de Bachar el-Assad en Syrie, dans le cadre de la mise en oeuvre de la "loi César" visant à priver le régime de ressources.

Ces sanctions visent tout d'abord Yasser Ibrahim, présenté comme "l'homme de main" du...

commentaires (3)

Encore de la poudre de perlimpinpin. Ou bien les USA veulent décréter des sanctions sérieuses ET qu’ils le fassent ou bien qu’ils arrêtent de nous distiller tous les quelques temps des sanctions par ci par là

Liberté de Penser

10 h 40, le 21 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Encore de la poudre de perlimpinpin. Ou bien les USA veulent décréter des sanctions sérieuses ET qu’ils le fassent ou bien qu’ils arrêtent de nous distiller tous les quelques temps des sanctions par ci par là

    Liberté de Penser

    10 h 40, le 21 août 2020

  • TROUVEZ AUTRE CHOSE QUE LES SANCTIONS CONTRE DES PERSONNES CAR CA NE TRAVAILLE PAS. APPLIQUEZ BIEN LA CAESER ET RENFORCEZ-LA.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 42, le 21 août 2020

  • Il n y aura jamais assez de sanctions contre ce regime nazi et ses allies partout ds le monde ......

    HABIBI FRANCAIS

    08 h 52, le 21 août 2020