Rechercher
Rechercher

Diplomatie

Le conflit Arménie-Azerbaïdjan envenime les relations entre Belgrade et Bakou

Le président serbe Aleksandar Vucic s’est entretenu hier avec son homologue azerbaïdjanais Ilhan Aliev suite à une détérioration des relations entre les deux pays provoquée par des exportations d’armements serbes vers l’Arménie avec laquelle Bakou est en conflit. Le président serbe a assuré son homologue de l’amitié de son pays, espéré « un renforcement de la coopération » et annoncé qu’il allait « dépêcher un envoyé spécial (à Bakou) pour préparer (...) une visite d’Ilhan Aliev en Serbie », selon un communiqué de la présidence serbe. Le fait inhabituel de dépêcher un envoyé spécial à Bakou intervient après que ces exportations d’armements, il est vrai légales vers l’Arménie, ont été rendues publiques par les médias en Azerbaïdjan, provoquant un problème politique entre Belgrade et Bakou. L’Azerbaïdjan et la Serbie ont conclu en 2013 un accord de partenariat stratégique. L’Azerbaïdjan est un important partenaire politique et économique de la Serbie, et est un des pays à majorité musulmane qui ne reconnaît pas l’indépendance du Kosovo, l’ex-province serbe à majorité albanaise, musulmane. Des combats entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont commencé le 12 juillet à leur frontière nord, les pires affrontements depuis 2016 entre ces deux ex-républiques soviétiques. Au cours de sa conversation téléphonique avec Ilhan Aliev consacrée « aux exportations d’armements » dans la région du Caucase, M. Vucic « a exprimé ses condoléances en raison des victimes du récent incident armé » et « souligné que la Serbie s’emploie pour une résolution pacifique des litiges », selon le communiqué.



Le président serbe Aleksandar Vucic s’est entretenu hier avec son homologue azerbaïdjanais Ilhan Aliev suite à une détérioration des relations entre les deux pays provoquée par des exportations d’armements serbes vers l’Arménie avec laquelle Bakou est en conflit. Le président serbe a assuré son homologue de l’amitié de son pays, espéré « un renforcement de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)