Rechercher
Rechercher

Politique - Explosions

Le directeur du port de Beyrouth, celui des douanes et son prédécesseur placés en détention provisoire

Hassan Koraytem, Badri Daher et Chafic Merhi avaient déjà été interdits de voyager et avaient vus leurs comptes bancaires être gelés.

Le directeur du port de Beyrouth, celui des douanes et son prédécesseur placés en détention provisoire

Vue générale du port de Beyrouth et de ses entrepôts détruits, le 7 août 2020. REUTERS/Hannah McKay

Le directeur général du port de Beyrouth Hassan Koraytem, le directeur général des douanes Badri Daher, ainsi que son prédécesseur Chafic Merhi ont tous été placés vendredi soir en détention provisoire pour les besoins de l'enquête sur la double explosion au port de Beyrouth qui a ravagé mardi la capitale libanaise, faisant plus de 150 morts et des milliers de blessés, des dizaines de disparus et des centaines de milliers de sans-abris.

Selon l'explication officielle des autorités, la tragédie est due à un incendie dans un entrepôt de feux d'artifice qui ont mis le feu à 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium stockées dans un entrepôt du port de la capitale depuis 2014 "sans mesures de précaution", de l'aveu même du Premier ministre Hassane Diab. Cependant, le président Michel Aoun a évoqué plus tôt dans la journée la possibilité que ce drame ait été provoqué par une "intervention extérieure", parlant d'un éventuel missile ou d'une bombe.

Autorités du port, services des douanes et certains services de sécurité étaient tous au courant que des matières chimiques dangereuses y étaient entreposées mais ils se sont rejeté mutuellement la responsabilité.

Le placement en détention provisoire de ces trois responsables intervient à l'issue de leurs interrogatoires conduits par l’avocat général près la Cour de cassation, le juge Ghassan Khoury. Avant ces trois arrestations, une source judiciaire citée par l'AFP avait rapporté cinq nouvelles arrestations parmi les fonctionnaires des services des douanes et du port, notamment des ingénieurs, portant à 21 le nombre de personnes en détention.

Jeudi, le procureur général près la Cour de cassation, Ghassan Oueidate, avait interdit à sept responsables, anciens ou actuels, liés au port de Beyrouth et aux douanes libanaises, de sortir du Liban, dont Hassan Koraytem, Badri Daher et Chafic Merhi. La Banque du Liban a également gelé leurs comptes bancaires.



Le directeur général du port de Beyrouth Hassan Koraytem, le directeur général des douanes Badri Daher, ainsi que son prédécesseur Chafic Merhi ont tous été placés vendredi soir en détention provisoire pour les besoins de l'enquête sur la double explosion au port de Beyrouth qui a ravagé mardi la capitale libanaise, faisant plus de 150 morts et des milliers de blessés, des dizaines...

commentaires (8)

Ça me rappelle ABOU 3ADASS en 2005 cette stigmatisation sur des sous fifres

PHENICIA

22 h 06, le 08 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Ça me rappelle ABOU 3ADASS en 2005 cette stigmatisation sur des sous fifres

    PHENICIA

    22 h 06, le 08 août 2020

  • Il est temps de cracher le morceau s’ils veulent être disculpés Parce que la il file un mauvais cotin et vont être écroués et tant mieux pour avoir obéi aux ordres des vendus. Au moins ça. Ca servira peut être de leçons aux prochains. On ne trahi pas sa nation. On ne peut q’être rattrapé quelque soit son titre.

    Sissi zayyat

    20 h 04, le 08 août 2020

  • bon OK. grace a mr. Kobeissi aucune PERSONNE impliquee d'une facon ou d'une autre n'a pu cacher la chose. dont m.Aoun lui-meme. toutes ces gens n'on rien fait, pris une initiative salvatrice, reagi d'une maniere quelconque. seront ils tous poursuivis ?

    Gaby SIOUFI

    12 h 32, le 08 août 2020

  • La honte du Liban, le refus de prendre la responsabilité. Le gendre sur CNN. https://www.google.com/url?sa=t&source=web&cd=&ved=2ahUKEwiD4NiAgYvrAhWJM-wKHQsfD5kQwqsBMAB6BAgKEAM&url=https%3A%2F%2Fwww.cnn.com%2Fvideos%2Ftv%2F2020%2F08%2F07%2Fgebran-bassil-ctw.cnn&usg=AOvVaw1sn-RUzLv0oWqKTRR-NhTO

    Bachir Karim

    10 h 07, le 08 août 2020

  • Je suppose que c’est dans le meilleur hôpital du Liban que ces trois individus ont été mis en détention leur santé s’étant brusquement dégradé DE QUI ON SE MOQUE? L’un a quitté son poste il y a des années L’autre a fait des lettres Les juges ne sont pas censés contrôler leur ordres et ne sont pas compétents pour connaître la dangerosité d’un produit CERISE SUR LE GÂTEAU MÊME AOUN A REÇU UNE LETTRE ET L’A RENVOYÉ À QUI DE DROIT EN DISANT CE M EST PAS MAON JOB DE SUIVRE CELA ET COMBLE DE TOUT À DIT ILS ONT TENU 7 ANS OU EST DONC L’URGENCE LA VÉRITÉ SI AOUN OU D’AUTRES RESPONSABLES SONT AUSSI M’EN FOUTISTE IL EST GRAND TEMPS QU’ILS PRÉSENTENT LEURS DÉMISSIONS . NOUS N’AVONS AUCUNE CONFIANCE DANS LEURS ENQUÊTES ET ILS NE VEULENT PAS D’UNE ENQUÊTE INTERNATIONALE CAR ILS SAVENT QUE AOUN DIAB HARRIRI ET BEAUCOUP DE MINISTRES CONCERNÉS DEPUIS 7 ANS SONT CONCERNÉS VOUS COMPRENEZ OOURQUOI IL N Y AURA PAS D’ENQUETTES INTERNATIONALES?

    LA VERITE

    04 h 36, le 08 août 2020

  • Ils n’ont fait qu’imiter leur maîtres. Quand un arbre et pourri, ce n’est pas les branches qu’il faut couper, mais les racines.

    Bachir Karim

    23 h 51, le 07 août 2020

  • Il y a certainement des responsables directes par incompétence négligence ou raisons X. Mais c’est tout le sytème qui est défaillant. Comment un site SEVESO de haut niveau peut-il être là et le rester aussi longtemps? Quelque soit la raison technique de la catastrophe, incendie de dépôt de feux d’artifice ou d’armes de quiquonque. Cela est presque une anecdote.. La chaîne de responsabilité remonte à très haut. Bull shit can take you to the top but it cannot keep you there, Il est grand temps que ce système politique de bull shit explose!.

    PPZZ58

    23 h 36, le 07 août 2020

  • Evidemment comme le laissait augurer le ministre, dont on ne souvient plus du nom, au moins trois victimes expiatoire seraient trouvées rapidement ....et ce qui a été affirmé hier à la chaine MTV qu'un rapport avait été soumis en juillet et aurait dû être adressé à Baabda , ce qui étend considérablement le champ des responsables

    C…

    23 h 11, le 07 août 2020

Retour en haut