Rechercher
Rechercher

Explosions à Beyrouth

Sept responsables, anciens et actuels, des douanes et du port interdits de quitter le territoire

Sept responsables, anciens et actuels, des douanes et du port interdits de quitter le territoire

Vue sur le port de Beyrouth, dévasté par une double explosion dans un hangar de nitrate d'ammonium, le 6 août 2020. Photo AFP / Patrick BAZ

Le procureur général près la cour de cassation, Ghassan Oueidate, a interdit jeudi à sept responsables, anciens ou actuels liés au port de Beyrouth et aux douanes libanaises, de sortir du Liban, et leurs comptes bancaires ont été gelés, dans le cadre de l'enquête menée sur les violentes explosions qui ont ravagé Beyrouth, il y a deux jours, faisant plus de 100 morts et 5.000 blessés,

L'ancien directeur général des Douanes Chafic Merhi et son successeur Badri Daher, le directeur général du port de Beyrouth Hassan Koraytem, ainsi que Nayla el-Hage, Moustapha Farchoukh, Michel Nahoul et Nehmé Brax sont interdits de voyager, selon la décision du juge Oueidate. La justice a encore demandé à la Commission d'enquête spéciale de la Banque du Liban de geler leurs comptes bancaires, ce que cette dernière n'a pas tardé à faire. 

La double explosion de mardi a eu lieu dans un entrepôt du port de Beyrouth contenant 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium, un produit qui peut entrer dans la composition de certains explosifs à usage civil, mais également servir d'engrais. Ces produits chimiques avaient été saisis en 2013 et stockés dans le même hangar depuis 2014. Mercredi, le gouvernement libanais avait demandé l'assignation à résidence de "toute personne impliquée dans ce stockage de l'ammonium", et lancé une enquête administrative, s'engageant à publier un rapport d'ici quatre jours.


Le procureur général près la cour de cassation, Ghassan Oueidate, a interdit jeudi à sept responsables, anciens ou actuels liés au port de Beyrouth et aux douanes libanaises, de sortir du Liban, et leurs comptes bancaires ont été gelés, dans le cadre de l'enquête menée sur les violentes explosions qui ont ravagé Beyrouth, il y a deux jours, faisant plus de 100 morts et 5.000...