Rechercher
Rechercher

Révolution

Majida al-Roumi poste une vidéo montrant le passage de sa chanson uniquement "fredonné" dans un concert pour l’armée

Majida al-Roumi poste une vidéo montrant le passage de sa chanson uniquement

Capture d'écran du post Instagram sur le compte officiel de Majida al-Roumi

Une vidéo montrant le passage chanté de la chanson "Ya Beyrouth" de la chanteuse libanaise Majida al-Roumi, "La révolution naît des entrailles de la tristesse", dont le fredonnement (sans paroles) lors d'un concert en hommage à l'armée libanaise a enflammé les réseaux sociaux, a été postée lundi sur le compte Instagram officiel de l'artiste.



Cette séquence vidéo tirée d'un autre concert est accompagnée du mot-clé #La révolution naît des entrailles de la tristesse, en arabe.

Alors que l’armée s'est défendue de toute responsabilité, et que les organisateurs ont démenti toute censure, les contestataires du 17 octobre ont fulminé, certains dénonçant une censure dirigée contre le mouvement de contestation.

Le frère de la chanteuse, Awad el-Roumi, a indiqué L'Orient-Le Jour qu’il n’écartait pas des poursuites judiciaires contre les organisateurs du concert.


Une vidéo montrant le passage chanté de la chanson "Ya Beyrouth" de la chanteuse libanaise Majida al-Roumi, "La révolution naît des entrailles de la tristesse", dont le fredonnement (sans paroles) lors d'un concert en hommage à l'armée libanaise a enflammé les réseaux sociaux, a été postée lundi sur le compte Instagram officiel de l'artiste.