Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Rendez-moi mon Liban !

Les Libanais se comportent comme une autruche qui tombe nez à nez avec un loup. Le déni de la réalité et la stratégie de l’autruche la précipitent tout naturellement dans la gueule du loup. Nos loups nous gouvernent et nous grignotent tranquillement depuis des décennies. Certains d’entre nous flirtent avec les loups gris et crient aux loups noirs ou mouchetés, d’autres font exactement l’inverse en accusant fermement les loups gris. Et c’est ainsi qu’un jour on racontera à nos petits et arrière-petits-enfants l’histoire d’un pays qui n’existe plus, puisque son peuple, pourtant réputé futé et rusé, fut lamentablement paralysé par le repli confessionnel, l’ingérence des religieux dans les affaires politiques, le racisme primaire entre compatriotes, le rejet de l’autre.

Certains Libanais sont persuadés que vivre ensemble n’est plus possible, d’autres croient détenir le monopole du patriotisme et oublient qu’aucune des communautés libanaises n’a le droit de dicter sa loi aux autres. L’impasse économique que vit le Liban, les faux débats politiques, le bras de fer Iran/USA et la guerre en Syrie aboutiront forcément à une troisième guerre civile qui éliminera définitivement les rêves des Libanais de construire un Liban souverain, sur l’ensemble de ses 10 452 km², un Liban laïc, démocratique, indépendant et doté d’une seule et unique armée nationale capable de protéger ses frontières et ses ressources, menacées par les loups de l’intérieur et de l’étranger.


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Les Libanais se comportent comme une autruche qui tombe nez à nez avec un loup. Le déni de la réalité et la stratégie de l’autruche la précipitent tout naturellement dans la gueule du loup. Nos loups nous gouvernent et nous grignotent tranquillement depuis des décennies. Certains d’entre nous flirtent avec les loups gris et crient aux loups noirs ou mouchetés, d’autres font...

commentaires (0)

Commentaires (0)