Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Demande de divorce à l’amiable...

Bon, mettons-nous au moins d’accord sur le fait que nous sommes foncièrement en désaccord... C’est déjà un bon début. Nos valeurs ne sont certainement pas les mêmes. Le pays dont nous rêvons n’est pas le même. Tu tues au nom de ton Dieu, le mien est amour. Tu veux libérer toute la planète (ou presque) et tu prends en otages, sans les consulter, tous ceux qui sont supposés être tes concitoyens. Ton leader suprême ne parle même pas ma langue. La musique est interdite chez toi.

Moi, je vibre à chaque note, depuis le do jusqu’au la. La culture est essentielle pour moi, entendons-nous, pas celle du haschisch qui te fait un fric fou. Je suis fan inconditionnelle de livres, de théâtre, de la musique, de la peinture, du cinéma. Je voue un culte à l’art sous toutes ses formes. Toi, tu appelles au «  jihad  », tu me demandes de cultiver la terre, mais la seule chose que je pourrais cultiver ce sont les fraises (surnom oblige, « Pat la Fraise »).

Tu vois, Hassouna habibi ? Impossible de vivre ensemble. Tout simplement impossible. Alors, séparons-nous à l’amiable. Va faire tes guerres et ton jihad là où bon te semble. Je ne t’en voudrai pas. Mais alors pas du tout. Je t’aiderai même à faire tes valises. Prends aussi avec toi tous ceux que tu as corrompus et auxquels tu as donné le feu vert pour profiter et piller l’État, uniquement pour te permettre d’exister, te donner une « couverture légitime » et avoir ce pouvoir, surtout à « mon mec à moi  », le gardien du Parlement, la pourriture par excellence. Honnêtement, tu rendrais un énorme service à la population… Et tu peux aussi en passant prendre le manuel d’économie pour les nuls et apprendre quelques notions d’économie. Ça t’évitera de t’embourber dans des explications abracadabrantes que personne d’autre que toi ne comprend. Mais si tu tiens vraiment à rester, que tes miliciens rejoignent les rangs de l’armée libanaise s’ils tiennent tellement absolument à guerroyer. Créez (avec les amoureux de la gâchette) un régiment spécial pour combattre l’ennemi. Un régiment de résistance libanaise, militaire ou paramilitaire. Je suis prête à accepter cette option, à condition qu’elle soit sous le commandement de l’armée.

Une « résistance » ni chiite ni pro-iranienne, mais strictement libanaise. Ne consomme pas des produits européens ou américains, si tu n’en as pas envie, tu es libre. Gave-toi de noodles si tu veux, mais ne m’oblige pas à suivre ton régime… Je tiens à mon Nescafé du matin, mon vin de midi et mon pastis du soir.

Je respecterai tes croyances célestes (pas les terrestres), et tu ne jureras que par le Liban comme patrie. Sinon, séparons-nous, ya habibi, parce que vois-tu, pour moi et pour un grand nombre de Libanais, tu n’as aucune valeur ajoutée à un aucun autre Libanais, contrairement à ce que tes partisans pensent et croient...


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Bon, mettons-nous au moins d’accord sur le fait que nous sommes foncièrement en désaccord... C’est déjà un bon début. Nos valeurs ne sont certainement pas les mêmes. Le pays dont nous rêvons n’est pas le même. Tu tues au nom de ton Dieu, le mien est amour. Tu veux libérer toute la planète (ou presque) et tu prends en otages, sans les consulter, tous ceux qui sont supposés...

commentaires (1)

Texte frappé du coin du bon sens. Tout à fait d'accord avec chaque mot de votre raisonnement. Seulement le divorce à l'amiable n'est autorisé que dans les pays civilisés. Même le mariage civil n'est pas admis chez nous. Ici c'est la Loi du plus fort, la Loi de la Jungle. Chacun veut empiéter sur les droits de son voisin et les usurper. C'est ce que font les banques, c'est ce que font les hommes politiques. Alors il faut attendre un miracle pour ce que vous préconisez arrive! Inchallah!!!

Georges Airut

03 h 41, le 11 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Texte frappé du coin du bon sens. Tout à fait d'accord avec chaque mot de votre raisonnement. Seulement le divorce à l'amiable n'est autorisé que dans les pays civilisés. Même le mariage civil n'est pas admis chez nous. Ici c'est la Loi du plus fort, la Loi de la Jungle. Chacun veut empiéter sur les droits de son voisin et les usurper. C'est ce que font les banques, c'est ce que font les hommes politiques. Alors il faut attendre un miracle pour ce que vous préconisez arrive! Inchallah!!!

    Georges Airut

    03 h 41, le 11 juillet 2020