Rechercher
Rechercher

Économie

Calendrier macro-économique

● Commerce de détail de la zone euro en mai (lundi 6 juillet) : le commerce de détail de la zone euro a chuté à 11,7 % par rapport au mois précédent, la plus forte baisse depuis 1995, alors que les mesures de confinement pour lutter contre la pandémie du Covid-19 ont largement été répandues et respectées par ses pays membres, impactant la demande et l’activité commerciale. Cette chute a touché presque toutes les catégories : le carburant (-27,7 %) ; l’alimentaire et le tabac (-5,5 %) ; les biens non alimentaires (-17 %), notamment au niveau des vêtements et des chaussures, du textile, de l’électronique et du mobilier. Par contre, il est à noter que le e-commerce a augmenté de 10,9 %. Les analystes prévoient que cet indicateur passe à 14,8 % en juin.

● Confiance des consommateurs en mai, Espagne (lundi 6 juillet) : l’indice de la confiance des consommateurs espagnols a atteint 52,9 points en mai, contre 49,9 en avril, qui était le taux le plus bas depuis décembre 2012. Les économistes tablent sur 54 points pour le mois de juin.

● Inflation en Chine à fin juin (jeudi 9 juillet) : le taux d’inflation annuel en Chine est tombé à 2,4 % en mai, à son plus bas depuis mars 2019 et sous les estimations du marché (2,7 %), alors que le pays poursuit sa lutte contre la pandémie du Covid-19. Les prix des denrées alimentaires ont quelque peu ralenti par rapport aux neuf derniers mois, atteignant un creux à 10,6 %, alors que ceux des biens non alimentaires sont, eux, restés inchangés à un taux de 0,4 % depuis avril. La hausse des prix s’est principalement concentrée sur les soins de santé (2,1 %) et l’éducation, la culture et les loisirs (2,2 %). Quant à la baisse, elle a à la fois touché les transports (5,1 %), le loyer, le mazout et autres services publics (0,5 %) et les vêtements (0,4 %). En rythme mensuel, les prix à la consommation ont chuté de 0,8 %, après un déclin de 0,9 % en avril.

● Balance commerciale de l’Allemagne en mai (jeudi 9 juillet) : l’excédent commercial de l’Allemagne a fortement diminué pour atteindre les 3,5 milliards d’euros (3,9 milliards de dollars) en avril 2020, soit son montant le plus bas depuis décembre 2000, suite à la baisse des importations et des exportations en raison de la pandémie du Covid-19. En effet, les exportations ont chuté de 31,1 % avec une baisse des ventes vers les pays de l’Union européenne de 34,8 %, en particulier la France (-48,3 %) et l’Italie (-40,1 %). De plus, les ventes vers les autres pays ont également baissé de 27 %, en particulier vers le Royaume-Uni (-42,1 %), vers les États-Unis (-35,8 %) et vers la Chine (-12,6 %). Les importations, elles, ont chuté de 21,6 %, celles en provenance de l’UE ont diminué de 30,1 %, en particulier depuis la France (-37,3 %) et l’Italie (-32,5 %). Provenant d’autres pays, les importations ont également baissé de 11,4 %, malgré leur augmentation en provenance de Chine (+10 %), notamment depuis le Royaume-Uni (-8,8 %) et les États-Unis (-2,4 %).


● Commerce de détail de la zone euro en mai (lundi 6 juillet) : le commerce de détail de la zone euro a chuté à 11,7 % par rapport au mois précédent, la plus forte baisse depuis 1995, alors que les mesures de confinement pour lutter contre la pandémie du Covid-19 ont largement été répandues et respectées par ses pays membres, impactant la demande et l’activité...

commentaires (0)

Commentaires (0)