Rechercher
Rechercher

La lettre aux abonnés

Ni heureux, ni honorés

Chère abonnée, cher abonné,« Nous sommes heureux et honorés de vous accueillir à l’aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth ».Après trois mois et demi de fermeture pour cause de Covid-19, ce message, qui fait frémir dans un mélange improbable...
Chère abonnée, cher abonné,« Nous sommes heureux et honorés de vous accueillir à l’aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth ».Après trois mois et demi de fermeture pour cause de Covid-19, ce message, qui fait frémir dans un mélange improbable...

commentaires (0)

Commentaires (0)