Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Riad Salamé et Salim Sfeir conviés à la réunion du gouvernement

Riad Salamé et Salim Sfeir conviés à la réunion du gouvernement

Le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, et le président de l'Association des banques du Liban (ABL), Salim Sfeir. Photos d'archives AFP et ANI

Le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, et le président de l'Association des banques du Liban (ABL), Salim Sfeir, ont été conviés au Grand Sérail pour la réunion du Conseil des ministres, au cours de laquelle, notamment, la question de la signature ou non du contrat entre l’État libanais et le cabinet international Kroll, une des trois sociétés chargées de mener l'audit des comptes de la BDL que des ministres chiites ont accusée d'être liée à Israël, devrait être tranchée.

La dernière réunion, mardi, du gouvernement, consacrée à la crise économique et à ses répercussions sur le Liban, avait été envenimée par de vifs débats autour de ce cabinet américain spécialiste de la forensic accounting ou juricomptabilité, mandaté fin avril par le gouvernement aux côtés des deux cabinets internationaux KPMG et Oliver Wyman.

"Je suis en faveur d'un audit financier. La question du cabinet Kroll est un autre débat", a déclaré avant le début du Conseil le ministre de l'Industrie, Imad Hobballah, proche du Hezbollah mais qui s'est dit "indépendant et n'appartenant à aucun camp".

Par ailleurs, le ministre des Finances, Ghazi Wazni, a démenti à la chaîne locale LBCI que la question de la démission du directeur général des Finances, Alain Bifani, présentée officiellement lundi, sera également étudiée lors de cette réunion.

Le désaccord entre le gouvernement d'un côté et le secteur bancaire ainsi que la banque centrale de l'autre, soutenus par les députés, concernant le chiffrage des montants des pertes accumulées par le pays, est l'une des raisons de la démission de M. Bifani, un des négociateurs désignés par l’exécutif pour discuter avec le Fonds monétaire international (FMI) d'une aide financière. Dans la matinée, M. Wazni a présidé une réunion avec des délégations de la BDL et de l'ABL consacrée à ce sujet.

Alors que le Liban souffre d'un manque de disponibilité de mazout, le ministre des Télécoms, Talal Hawat, a assuré que les générateurs auxquels sont branchés les relais de transmission des réseaux libanais de téléphonie mobile ont "pour le moment" assez de fioul pour fonctionner, ajoutant que sa fourniture dans la période à venir "dépend du ministère de l'Energie".


Le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, et le président de l'Association des banques du Liban (ABL), Salim Sfeir, ont été conviés au Grand Sérail pour la réunion du Conseil des ministres, au cours de laquelle, notamment, la question de la signature ou non du contrat entre l’État libanais et le cabinet international Kroll, une des trois sociétés chargées de mener ...