Moyen-Orient

L’Iran se remobilise face au coronavirus après un pic de décès

L’Iran se remobilise face au coronavirus après un pic de décès

Des Iraniens portant des masques dans le métro de Téhéran. Ali Khara via Reuters/WANA

Masque obligatoire dans certains lieux publics et feu vert au rétablissement de mesures restrictives : face à une épidémie qui ne faiblit pas, le gouvernement iranien a décrété la remobilisation hier, au lendemain d’un appel du guide suprême à la vigilance. Pays le plus touché par la pandémie au Moyen-Orient, l’Iran a enregistré un record de 144 décès au cours des dernières 24 heures, un plus haut en près de trois mois qui porte le bilan national à 10 508 morts. 2 489 nouveaux cas ont été recensés, portant le total à 222 699. Samedi, l’ayatollah Ali Khamenei avait déploré que les efforts initiaux pour contenir la maladie aient « diminué de la part de certaines personnes et autorités », avertissant que les problèmes économiques du pays empireraient en cas de propagation non maîtrisée de l’épidémie. L’Iran n’a jamais imposé de confinement obligatoire, mais les autorités ont plusieurs fois appelé la population à porter un masque en public, avant de décréter que son utilisation serait obligatoire dans « les espaces couverts où il y a des regroupements » à partir de samedi prochain, début de la semaine en Iran. Appelant les Iraniens à se préparer à affronter le virus « sur le long terme », le président Hassan Rohani a annoncé que la mesure devra être appliquée jusqu’au 22 juillet et pourra être prolongée si nécessaire. Dès samedi, le ministère de la Santé avait lancé une campagne « Je porte un masque » pour inciter les Iraniens à respecter les protocoles sanitaires. Selon le vice-ministre de la Santé Iraj Harirchi, « les services ne seront pas fournis » à ceux qui ne portent pas de masque dans des endroits tels que « les bureaux gouvernementaux et les centres commerciaux ».


Masque obligatoire dans certains lieux publics et feu vert au rétablissement de mesures restrictives : face à une épidémie qui ne faiblit pas, le gouvernement iranien a décrété la remobilisation hier, au lendemain d’un appel du guide suprême à la vigilance. Pays le plus touché par la pandémie au Moyen-Orient, l’Iran a enregistré un record de 144 décès au cours des...

commentaires (0)

Commentaires (0)