Rechercher
Rechercher

Politique - Justice

Les Etats-Unis vont libérer un homme d'affaires libanais lié au Hezbollah

Kassem Tajeddine pourrait retourner au Liban en juillet.

L’homme d’affaires Kassem Tajeddine. Photo d'archives ANI

Les Etats-Unis vont libérer un homme d'affaires libanais considéré comme un important contributeur financier du Hezbollah, deux ans avant la fin de sa peine de prison de cinq ans, en raison de ses problèmes de santé et des risques d'attraper le Covid-19, selon des documents judiciaires.

Le 28 mai, un juge fédéral de Washington a accepté la demande de libération d'urgence de Kassem Tajeddine, 64 ans, qui arguait que son âge et "ses sérieux problèmes de santé" le rendaient vulnérable au coronavirus. M. Tajeddine pourrait donc retourner au Liban dans les semaines à venir. Selon des documents judiciaires, il a quitté la prison fédérale de Cumberland, dans le Maryland, après une quarantaine de deux semaines et a été placé dans un centre de détention en attendant qu'il puisse partir à bord d'un vol charter, prévu en juillet.

Le décryptage de Scarlett HADDAD

Tajeddine et d’autres bientôt relâchés par Washington...

La libération de M. Tajeddine a suscité des spéculations, certains faisant l'hypothèse qu'elle était intervenue en réponse à la libération par le Liban en mars de l'Américano-Libanais Amer Fakhoury, un ex-milicien accusé de torture et de collaboration avec Israël. L'avocat de M. Tajeddine, William Taylor, a rejeté ces allégations. "C'est une libération pour raisons humanitaires, vous pouvez le voir dans les papiers", a-t-il affirmé. "Ça n'a rien à voir avec Fakhoury."

Engagé dans le commerce de matières premières au Moyen-Orient et en Afrique, M. Tajeddine avait été désigné comme un "important contributeur financier" d'une organisation "terroriste" en mai 2009 en raison de son soutien au Hezbollah, considéré par les Etats-Unis comme une organisation terroriste. Il avait été expulsé du Maroc vers les Etats-Unis en 2017, puis condamné à cinq ans de prison et 50 millions de dollars d'amende pour avoir contourné des sanctions américaines.


Les Etats-Unis vont libérer un homme d'affaires libanais considéré comme un important contributeur financier du Hezbollah, deux ans avant la fin de sa peine de prison de cinq ans, en raison de ses problèmes de santé et des risques d'attraper le Covid-19, selon des documents judiciaires.Le 28 mai, un juge fédéral de Washington a accepté la demande de libération d'urgence de Kassem...

commentaires (9)

bon ! le coeur de nasrallah a ses raison que seuls lui, khamenai et Trump acceptent

Gaby SIOUFI

17 h 30, le 23 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • bon ! le coeur de nasrallah a ses raison que seuls lui, khamenai et Trump acceptent

    Gaby SIOUFI

    17 h 30, le 23 juin 2020

  • Un homme d'affaire lié à un parti de Dieu... Que ne faut il pas entendre. Dieu maintenant est lié aux affaires?? Déjà ils l'ont lié aux armes et missiles..Maintenant ce sont les "affaires". Ce Dieu n'est pas notre Dieu apparemment. C'en est un autre ?

    radiosatellite.online

    22 h 31, le 20 juin 2020

  • Qu'a il en dessous?

    Eleni Caridopoulou

    17 h 18, le 20 juin 2020

  • Et dès qu'il sera libre, et sans preavis, il sera probablemnt rattrappé par Jules CAESAR ... A suivre donc.

    Remy Martin

    15 h 53, le 20 juin 2020

  • Preuve que covid est bénéfique parfois et pour certains, qu'ils le méritent ou non...

    Wlek Sanferlou

    15 h 25, le 20 juin 2020

  • Purée, le niveau des commentaires !!! Affligeant...

    EL RIZ Mohamed

    13 h 40, le 20 juin 2020

  • Comme par hasard !

    Choqué par Censure OLJ

    10 h 26, le 20 juin 2020

  • Il a bien la tete de l emploi.....

    HABIBI FRANCAIS

    10 h 13, le 20 juin 2020

  • Humanitaire...! Hahahaha... parce qu’il risque d’attraper le COVID? Et la dysenterie?

    LeRougeEtLeNoir

    09 h 57, le 20 juin 2020

Retour en haut