Nos Lecteurs ont la Parole

Sans dieux, c’est mieux

Corruption, inégalité, guerre, machisme, soumission… Décrire les sociétés qui se prétendent pieuses ne se fait sans rappeler l’enfer sur terre. La question que pose toute personne qui cogite dans le monde arabe est la suivante : comment est-ce possible de continuer à croire quand l’image exécrable que donne la religion pousse à rejeter tout en bloc ? L’effet néfaste des religions et leurs confessions sur la scène politique font l’unanimité dans la société libanaise. Pourtant, il n’y a rien de plus étrange que le refus de remettre en question le système religieux noirci par ses hommes. D’où la réclamation d’un État civil et non pas laïc. En effet, la peur de la laïcité démasque l’incapacité voire l’impossibilité du changement rêvé en raison de la sacralité, chère à un nombre considérable de Libanais, qui brime l’esprit critique. Dans son livre Pour en finir avec Dieu, Richard Dawkins se demande si ce sont vraiment les religions qui font des hommes bons. « Si Dieu n’existe pas, pourquoi être bon ? (…) Quand un croyant me la pose (…) j’ai tout de suite envie de répondre par ce défi : Est-ce que vous voulez vraiment me dire que la seule raison pour laquelle vous essayez d’être bon, c’est pour que Dieu vous approuve (…) ? Ce n’est pas de la morale, c’est seulement la lèche du cigare de bottes. » Et si l’on ose désacraliser les dieux qui nous semblent à l’image de Dieu pour en finir avec nos vicissitudes ?


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Corruption, inégalité, guerre, machisme, soumission… Décrire les sociétés qui se prétendent pieuses ne se fait sans rappeler l’enfer sur terre. La question que pose toute personne qui cogite dans le monde arabe est la suivante : comment est-ce possible de continuer à croire quand l’image exécrable que donne la religion pousse à rejeter tout en bloc ? L’effet néfaste des...

commentaires (1)

Sans tous les prétextes, sans tous les faux-semblants dont les dieux ne sont qu'un cas particulier, oui c'est infiniment mieux. Les dieux ou la guerre contre Israël (d'ailleurs pour prétendument reconquérir Jérusalem), c'est à peu près la même chose

M.E

20 h 33, le 05 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Sans tous les prétextes, sans tous les faux-semblants dont les dieux ne sont qu'un cas particulier, oui c'est infiniment mieux. Les dieux ou la guerre contre Israël (d'ailleurs pour prétendument reconquérir Jérusalem), c'est à peu près la même chose

    M.E

    20 h 33, le 05 juin 2020