Rechercher
Rechercher

Anniversaire de la libération

Joseph Aoun réaffirme le "droit du Liban à récupérer" tous ses territoires occupés par Israël

Le commandant en chef de la troupe salue ses efforts menés dans le cadre de la lutte contre la contrebande le long des frontières avec la Syrie "malgré les moyens modestes" à disposition.

Le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun. photo Ani

Le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, a estimé qu'il était du "droit" du Liban de récupérer les territoires toujours occupés par Israël. Il a appelé la troupe à continuer à faire face "aux plans de l'ennemi israélien et à ses violations constantes de la souveraineté libanaise". L'ordre du jour du général Aoun aux militaires, rendu public à l'occasion du 20e anniversaire de la libération du Liban de l'occupation israélienne, le 25 mai 2000, intervient dans un contexte de tension le long de la frontière sud du pays, marqué par de nombreuses infractions de la part de l'armée israélienne. 

"La fête de la résistance et de la libération prend un sens plus profond face aux difficultés croissantes auxquelles le Liban doit faire face", a déclaré Joseph Aoun. Il a estimé que cette "victoire" face à l'Etat hébreu a pu être réalisée "grâce à la résilience et la résistance de notre peuple". "Aujourd'hui, à l'occasion de cette 20e commémoration, nous affirmons une nouvelle fois notre droit de poursuivre cet accomplissement et de récupérer les fermes de Chebaa, les collines de Kfarchouba, la partie nord du village de Ghajar et tous les territoires que nous revendiquons", a-t-il ajouté. Il a encore appelé la troupe à "faire face aux plans" israéliens et aux "violations constantes de la souveraineté nationale", malgré les "circonstances exceptionnelles de cette période délicate". 

Ces dernières semaines ont été marquées par plusieurs incidents entre le Liban et Israël, notamment des tirs de fusées éclairantes, des incursions en territoire libanais, ainsi que des survols massifs d'avions de chasse et de drones, notamment au-dessus de la capitale Beyrouth. Un véhicule civil appartenant au Hezbollah avait également été détruit par un drone israélien en territoire syrien, au niveau d'un poste-frontière avec le Liban, sans faire de victimes toutefois.

Le général Aoun a par ailleurs salué les efforts menés par l'armée "qui a pu prendre les mesures sécuritaires" appropriées lors des manifestations lancées en octobre 2019 "tout en respectant la liberté d'expression", et dans le cadre de la lutte contre la contrebande le long des frontières avec la Syrie "malgré les moyens modestes" à disposition. Le commandant en chef a dans ce contexte invité les militaires à "toujours plus de vigilance". 

De son côté, le directeur général de la Sûreté générale, le général Abbas Ibrahim s'est également adressé à ses hommes à l'occasion du Fitr et de la fête de la libération du Liban-Sud. "Ce qui est demandé de vous, c'est davantage de sacrifices et d'initiatives. En cette période de dangers, il vous est demandé une exceptionnelle prudence pour éviter que ceux qui veulent porter atteinte à la sécurité atteignent leurs objectifs (...) Soyez à la hauteur de vos responsabilités", peut-on lire dans cette directive signée par le chef de la SG.


Le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, a estimé qu'il était du "droit" du Liban de récupérer les territoires toujours occupés par Israël. Il a appelé la troupe à continuer à faire face "aux plans de l'ennemi israélien et à ses violations constantes de la souveraineté libanaise". L'ordre du jour du général Aoun aux militaires, rendu public à...

commentaires (17)

Je trouve qu'il doit accorder ses violons avec Nasrallah pour ne pas avoir tout le temps un temps de retard sur lui: C'est Jérusalem qu'il faut libérer, pas juste le Golan

M.E

00 h 10, le 23 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • Je trouve qu'il doit accorder ses violons avec Nasrallah pour ne pas avoir tout le temps un temps de retard sur lui: C'est Jérusalem qu'il faut libérer, pas juste le Golan

    M.E

    00 h 10, le 23 mai 2020

  • Avant tout Général arrêtez les syriens et les iraniens qui rentrent et sortent du Liban comme si ils rentrent du salon à la cuisine, pauvre Liban

    Eleni Caridopoulou

    21 h 39, le 22 mai 2020

  • Son nom de famille m exaspere deja

    Jack Gardner

    20 h 50, le 22 mai 2020

  • RECUPEREZ AVANT TOUT LE SOL LIBANAIS...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 27, le 22 mai 2020

  • Un autre général qui veut devenir président. Et en plus, il ne sait toujours pas que Chebaa n'appartient pas au Liban. Si ce général veut devenir président, il doit d'abord libérer le pays des miliciens puis emprisonner tous les politiciens qui ont volé le pays.

    carlos achkar

    18 h 31, le 22 mai 2020

  • "...une nouvelle fois notre droit de poursuivre cet accomplissement et de récupérer les fermes de Chebaa, les collines de Kfarchouba, la partie nord du village de Ghajar et tous les territoires que nous revendiquons", Ah! Je ne savais pas qu'il y avait d'autres "territoires" à récupérer: serait-il question de toute la Palestine, par hasard? Yallah, commençons au moins par les fermes de Chebaa,. Depuis vingt ans qu'on a libéré le Sud du Liban, il n'y a pas eu une seule tentative de "libération" de cette merveilleuse localité: tous les efforts de la "résistance" sont dirigés vers la Syrie, l'Iraq et le Yémen...

    Georges MELKI

    17 h 59, le 22 mai 2020

  • PRENEZ CE DERNIER ET FERMEZ BOUTIQUE. UNE EXPRESSION LIBANAISE. QUELLE DÉCEPTION QUE DE LIRE ÇA. MAINTENANT. CHEBAA EST DEVENU UN TERRITOIRE LIBANAIS ET LE CHEF DE L’ARMÉE ENCENSE LA RÉSISTANCE ET CELEBRE LES 20 ANS DE GLOIRE. JE LUI RAPPELLE QUE C’EST À L’ARMÉE D’UN PAYS DE RÉSISTER FACE AUX ENNEMIS ET DE PROTÉGER LE PAYS ET PAS À UNE MILICE QUI ROULE POUR UN AUTRE PAYS. OU ÊTES VOUS DONC POUR NOUS LIBÉRER DES MILICES ÉTRANGÈRES QUI CONTRÔLENT LES FRONTIÈRES DE NOTRE PAYS ET SON ÉCONOMIE ET SES ÉLITES ET SON PEUPLE ET SES POLITIQUES ET TOUT ÇA NE COMPTE PAS. VOUS PRÉFÉRER LIBÉRER UN LOPIN DE TERRE QUI APPARTIENT AUX SYRIENS ET VOUS ADHÉREZ AUX PROJETS DES ENNEMIS DU PAYS POUR SE MÊLER DE CE QUI NE REGARDE PAS NOTRE NATION COMME SI ON ETAIT LA 1ère PUISSANCE MILITAIRE MONDIALE ALORS QU’ON PEINE À RÉCUPÉRER NOS BIENS NOTRE ARGENT ET NOTRE DIGNITÉ VOLÉS PAR CES MÊMES RÉSISTANTS CHERS À VOTRE CŒUR. EH BEN BRAVO. VIVE L’ARMÉE ET BON COURAGE POUR LA SUITE. J’ÉTAIS À MILLE LIEUX DE PENSER QUE NOTRE ARMÉE POUVEZ FAIRE LE PORTE-VOIX DES PSEUDO RÉSISTANTS POUR NOUS ENFONCER DANS DES GUERRES QUI NE NOUS CONCERNENT EN AUCUNE FAÇON ET ENCORE MOINS ACTUELLEMENT VU LE MERDIER DANS LEQUEL ILS NOUS ONT FOUTU.

    Sissi zayyat

    17 h 33, le 22 mai 2020

  • BAABDA OU ES TU ?

    gaby sioufi

    17 h 13, le 22 mai 2020

  • Sans polémique. Concernant les fermes de Chévaa, Lorsque l'armée israélienne occupa les fermes de Chébaa en 1967 , ils trouvèrent le drapeau syrien déployé sur le petit poste de gendarmerie syrienne prouvant la souveraineté syrienne sur ce petit territoire de 22 km2. Tant que la Syrie ne reconnait pas l'appartenance de ces hameaux au Liban, ce dernier n'a pas à faire la guerre à qui que ce soit pour les récupérer. Quant au véhicule appartenant au Hezbollah pro-iranien détruit par un drone israélien en territoire syrien... Où est la responsabilité du Liban au-delà de sa frontière , que ce soit au niveau de Masnaa ou de Deir ez-Zor ou d'Abou-Kamal ?

    Honneur et Patrie

    16 h 22, le 22 mai 2020

  • Oui oui c'est ca bla bla bla ..quid de ceux occupes par la Syrie ou l'Iran

    Liban Libre

    16 h 14, le 22 mai 2020

  • Bien entendu, c'est un droit, mais à quoi peut bien servir de le répéter si on ne fait aucune action dans ce sens. Or, jusqu'à présent, aucun gouvernement n'a fait le premier pas qui consiste à réclamer à la Syrie un traité frontalier reconnaissant la libanité de ces terres. Par contre il serait parfaitement légitime d'agir militairement pour libérer les quelques centaines de km2 occupés par l'armée syrienne et dont la libanité est incontestable.

    Yves Prevost

    14 h 32, le 22 mai 2020

  • L'armée Libanaise est et sera toujours le seul espoir d'un Liban libre, indépendant, moderne, fort et uni. ... indépendant d'Israël et ses manigances mais aussi et surtout de l'Iran et son occupation du pays, de la Syrie et.ses manipulations de nos politiciens. Les fermes de chebaa n'ont jamais affecté l'indépendance de la patrie mais plutôt l'occupation d'une grande partie du pays par l'Iran et la Syrie qui affectent l'indépendance et l'avenir du pays. Pourquoi ne pas le mentionner??

    Wlek Sanferlou

    14 h 15, le 22 mai 2020

  • Ya mama!

    Mago1

    13 h 02, le 22 mai 2020

  • Lui aussi s'y met a debiter des conn....sur les territoires occupes par Israel....par contre pas un mot sur le trafic avec la syrie et la fuite de nos dollars...tous cad tous et lui aussi ....

    Houri Ziad

    12 h 28, le 22 mai 2020

  • ah pour rajouter à mon message précédent: les manoeuvres militaires et opérations sont entre le hezbollah et Israel ...notamment sur le territoire syrien. Alors que l'armée syrienne parle de menances et de guerre. Ce n'est pas au liban de payer le prix pour la guerre entre la syrie / iran/ hezbollah et Israel. Bon sang... On a beau en avoir marre de ces têtes à claques mais arrrive un moment où entendre des idioties pareilles c'est vraiment insupportable à un moment où le moment crevant de faim, confiné cause virus ..se trouve aussi, obligé de se planquer dans les abris pour cause de guerre étrangère sur son sol !!!!!

    RadioSatellite.co

    11 h 50, le 22 mai 2020

  • Pfff... poudre aux yeux... Des canons et armes passent entre le liban et la syrie par des milices privées...Le pays est dans le caca financièrement..Et voilà qu'on nous parle de quelques hameaux et brebis , sur une petite parcelle qui ne serait même pas libanaise au final parait il ... Vraiment, on prend les libanais pour des neuneux. Tout ceci pour couvrir le hezbollah au cas où une décision iranienne serait prise pour lancer une guerre contre israel. L'iran lançant des menaces ces derniers jours et aujourd'hui d'ailleurs. pfff....

    RadioSatellite.co

    11 h 45, le 22 mai 2020

  • AVEC CEUX QUI VIOLENT LES FRONTIERES DANS LES DEUX SENS ET PRATIQUENT DES TRAFICS DIVERS LES PERFORMANCES DE L,ARMEE SONT INSIGNIFIANTES.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 20, le 22 mai 2020