Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Reprise des cours, examens officiels, vacances : Majzoub organise la fin de l'année scolaire

Les élèves devront suivre les cours jusqu'à la fin du mois de juillet dans la plupart des cycles et auront ensuite deux mois de vacances. 

Le ministre libanais de l'Education, Tarek Majzoub, s'exprimant à l'issue d'un Conseil des ministres au Sérail, le 7 mai 2020. Photo Dalati et Nohra

Le ministre libanais de l’Éducation, Tarek Majzoub, a annoncé vendredi matin lors d'une conférence de presse les différentes modalités d'organisation de la fin de l'année scolaire pour tous les cycles d'enseignement, ainsi que le sort des examens officiels. La veille, il avait annoncé l'annulation du brevet, épreuve clôturant le cycle complémentaire. 

A l'issue d'une année scolaire très perturbée, en raison du mouvement de contestation lancé en octobre qui a forcé la fermeture des écoles pendant plusieurs semaines, puis de la pandémie de nouveau coronavirus, le ministère de l’Éducation a notamment affirmé que, conformément au plan de déconfinement progressif décidé par le gouvernement, les cours dans les universités et dans l'enseignement général, professionnel et technique, au niveau des cycles supérieurs et complémentaires, reprendront le 28 mai et jusqu'à la fin du mois de juillet. Il sera possible, si cela est nécessaire, que les élèves se rendent en cours six jours par semaine.

En maternelle et dans le cycle élémentaire, l'année scolaire se poursuivra à distance jusqu'à la fin du mois de mai et les élèves pourront automatiquement passer, au début de l'année scolaire à venir, dans la classe supérieure. Dans le secondaire, les élèves seront par ailleurs divisés en deux groupes, qui assisteront chacun à trois jours de cours en présentiel, et devront poursuivre l'enseignement à distance pendant les autres jours. 


Organisation des examens
En ce qui concerne les examens officiels dans le secondaire de l'enseignement académique, technique et professionnel, deux cycles d'examen seront organisés : le premier à la mi-août et le second à la mi-septembre. Les matières de ces examens seront divisées en deux options, les matières obligatoires et les facultatives, a annoncé M. Majzoub. Les élèves seront obligés de passer les examens des matières obligatoires, mais pourront avoir le choix de passer ou pas les examens des matières facultatives. Pour le passage de ces examens, toutes les mesures de prévention sanitaire seront prises, a-t-il assuré. 

Comme annoncé précédemment, le brevet est annulé dans les différents types d'enseignement et les élèves recevront exceptionnellement une attestation leur permettant de passer en classe supérieure. L'octroi de cette attestation sera toutefois conditionnée : les élèves devront être correctement inscrits sur des listes adéquates et avoir suivi les cours en présentiel entre le 28 mai et la fin du mois de juillet. Des agents du ministère de l’Éducation seront envoyés dans les établissements scolaires afin de vérifier le respect de cette mesure. 

Pour tous les élèves, les vacances scolaires dureront par ailleurs deux mois complets à partir de la fin juillet, et une nouvelle année scolaire reprendra à l'issue de ces vacances, a déclaré le ministre Majzoub. 

Dans la journée, le président des comités étudiants au Liban, Omar el-Hout, a appelé le ministre de l'Education à revenir sur sa décision, demandant que les examens soient organisés "en août ou en septembre" et appelant à une manifestation devant le siège du ministère de l'Education.


Le ministre libanais de l’Éducation, Tarek Majzoub, a annoncé vendredi matin lors d'une conférence de presse les différentes modalités d'organisation de la fin de l'année scolaire pour tous les cycles d'enseignement, ainsi que le sort des examens officiels. La veille, il avait annoncé l'annulation du brevet, épreuve clôturant le cycle complémentaire. A l'issue d'une année...

commentaires (1)

Les élèves paresseux seront donc chanceux et la nouvelle année scolaire portera des mauvaises surprises .

Antoine Sabbagha

12 h 19, le 08 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Les élèves paresseux seront donc chanceux et la nouvelle année scolaire portera des mauvaises surprises .

    Antoine Sabbagha

    12 h 19, le 08 mai 2020

Retour en haut