Rechercher
Rechercher

EN LIGNE

Confinés oui, mais un peu plus instruits...

Quitte à être bloqué chez soi, autant se cultiver un peu : plusieurs sites offrent des cours en ligne gratuits et accessibles à tous, proposés par les plus prestigieuses universités du monde.

Des cours en ligne allant des sciences dures à l’astronomie, en passant par les sciences humaines et l’éducation, l’agronomie, ou encore le management, sont proposés par des établissements supérieurs de renommée internationale. Capture d’écran du site www.fun-mooc.fr

Depuis plusieurs années déjà, les MOOC (Massive Open Online Courses, cours en ligne ouverts à tous) sont sur le devant de la scène universitaire. Ces cours à distance, accessibles à tous sans discrimination, rassemblent parfois jusqu’à 100 000 curieux à la fois, selon le principal site français hébergeur de MOOC, www.fun-mooc.fr. Lancé en 2013 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France, ce site (dont le nom est l’acronyme de France université numérique) vise principalement à « accompagner le développement des formations tirant pleinement profit du levier numérique et accessibles au plus grand nombre » et à « placer le numérique au cœur du parcours étudiant et des métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche », selon le site internet.

Proposant une dizaine de cours au départ, le site en réunit aujourd’hui plus de 540 et recense plus de 6 millions d’inscriptions. Plus intéressant encore, avec l’arrivée du coronavirus et le confinement actuel des deux tiers de la population mondiale, fun-mooc a rendu publics 470 de ses MOOC en ligne. Dans un communiqué du 20 mars, le site s’expliquait : « Cette décision va compléter les premières dispositions prises par FUN visant à contribuer à l’effort national de mobilisation face à cette pandémie, et permettre à nos concitoyens (ainsi qu’aux citoyens européens et internationaux) de profiter pleinement des cours produits par ses membres et partenaires. » Des cours en ligne allant des sciences dures à l’astronomie, en passant par les sciences humaines et l’éducation, l’agronomie, ou encore le management, proposés par des établissements supérieurs français de renommée internationale comme le CNAM, l’Institut mines télécoms, Polytechnique, l’ENS de Lyon, Centrale supélec, Grenoble INP, Université de Bordeaux, l’Université fédérale de Toulouse…


Un large éventail
Pour les plus anglophones, le principal site de MOOC américain, www.classcentral.com, propose depuis le 18 janvier 450 cours en ligne gratuits issus de l’Ivy League. Cette ligue est un groupe de huit universités privées du nord-est des États-Unis, parmi les universités les plus anciennes (sept ont été fondées par les Britanniques avant l’indépendance, le mot « ivy » signifiant « lierre » en français pour symboliser la plante grimpant sur les murs de longue date) et les plus prestigieuses : Harvard, Cornell, Princeton, Brown, Dartmouth, Yale, Columbia Universities, et la Pennsylvania University. Comme pour le site fun-mooc, ces cours à retrouver sur le site de classcentral.com sont éclectiques : on y retrouve les sciences informatiques, le codage, les arts, l’ingénierie, la médecine, des mathématiques, du commerce…

Pour ce qui est des sites de MOOC les plus célèbres, mais dont le suivi n’est pas forcément gratuit, on peut se tourner vers : Udemy, edX, Coursera, School Online University, Khan Academy, OpenClassrooms, LinkedIn Learning, Saylor, Skillfeed… Pour avoir une idée, sur le site Udemy : les prix oscillent de 10 $ à 200 $. Le site Khan Academy propose quant à lui des cours gratuits. Par ailleurs, la grande majorité de ces sites, dont fun-mooc et classcentral, offre des attestations de suivi reconnues à l’international. Le suivi d’un MOOC peut aller de quelques heures à plusieurs semaines et est souvent accompagné de diverses ressources numériques (vidéos, cours écrits…), exercices, plateformes d’échange et évaluations…

Page Campus en partenariat avec



Lire aussi
BridgeAId, une application qui construit des ponts entre les ONG et les donateurs

Un site pour suivre l’évolution du coronavirus


Depuis plusieurs années déjà, les MOOC (Massive Open Online Courses, cours en ligne ouverts à tous) sont sur le devant de la scène universitaire. Ces cours à distance, accessibles à tous sans discrimination, rassemblent parfois jusqu’à 100 000 curieux à la fois, selon le principal site français hébergeur de MOOC, www.fun-mooc.fr. Lancé en 2013 par le ministère de...

commentaires (0)

Commentaires (0)