Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Hot(on)line

L’humour entre art et quarantaine

Anneloes Officier, reprenant « La Jeune fille à la perle » de Vermeer, derrière ce jeu qui enflamme les réseaux sociaux. Photo tirée du compte Instagram tussenkunstenquarantaine

« Choisir une œuvre, trois accessoires et partager ses créations. » Voici les trois commandements lancés il y a trois semaines environ par une jeune Néerlandaise, Anneloes Officier, qui ne se doutait pas que cet exercice, ce jeu facile et très drôle, deviendrait rapidement viral. Cette jeune femme de 31 ans, résidant à Amsterdam, compte aujourd’hui plus de 194 500 abonnés sur Instagram et le nombre ne cesse de grossir. À défaut d’aller au musée, son invitation consistait en quelque sorte à ramener le musée chez soi, en revisitant une œuvre d’art célèbre avec les moyens de bord et surtout une bonne dose de créativité et d’humour. Avec les instructions suivies à la lettre par des milliers d’internautes sous le hashtag #tussenkunstenqua rantaine, tous les grands maîtres y passent, de Dali à Vermeer, Man Ray, Klimt, Mondrian, Picasso, en passant par Frida Kahlo, Norman Rockwell ou encore Caspar David Friedrich. Pile de linge, aérosols, gels hydroalcooliques, rouleaux de toilette, fruits, légumes, draps, serviettes, tout est prétexte à une mise en scène spécial confinement en solo, en couple ou même avec des enfants.

« Je m’y connais en réseaux sociaux, mais pas tellement en art, reconnaît Anneloes Officier, que L’Orient-Le Jour a pu retrouver. Mais surtout, j’adore mettre les gens en contact, avec des mots et des images. Je ne pensais vraiment pas que tout ça aurait autant de succès. » Le nom, lui, est emprunté à une parodie d’un show hollandais qui signifie Entre art et quarantaine. « L’idée m’est venue lorsque nous avons appris, ma colocataire Floor de Weger et moi, que nous devions travailler à partir de la maison pour une durée indéterminée. Après une première journée difficile, et le besoin de communiquer, d’une manière ou d’une autre, avec l’extérieur, j’ai lancé ce challenge aux amis. Il s’agissait d’imiter une toile célèbre en utilisant trois produits qui existent chez soi. » Anneloes commence et réinterprète La Jeune fille à la perle de Vermeer, avec une serviette sur la tête, un napperon sur l’épaule et de l’ail en guise de boucles d’oreilles. Partagée sur WhatsApp « entre amies » puis sur son compte Instagram personnel, ses proches se prennent au jeu et le fou-rire devient contagieux sur les réseaux sociaux. « Elles ont tellement ri que je leur ai demandé de faire l’exercice à leur tour. Quelques jours plus tard, poursuit-elle, le Rijksmuseum a commencé à me suivre. C’est alors que j’ai décidé de créer un compte public dédié à ce sujet. » Très vite, le nombre de followers se multiplie, rassemblant des internautes cloîtrés à la maison, des professeurs, des parents, des enfants, des étudiants, des chômeurs, des médecins entre deux interventions. Il passe de 600 à 1 000 abonnés, pour atteindre plus de 194 500 aujourd’hui, qui rivalisent d’humour et d’imagination. Ils viennent de tous les coins d’un monde confiné : Norvège, Canada, Iran, Argentine, Espagne, Mexique, Russie, Italie, États-Unis. Et ça continue ! Même le Met (New York), le Louvre et le musée de l’Hermitage, parmi d’autres, se sont inscrits sur le compte tussenkunstenquarantaine et reprennent certaines publications sur leurs propres comptes Instagram. « Nous cherchons juste à déposer un sourire par jour dans la vie de toutes les personnes pour qui ces moments sont particulièrement difficiles. Et si ces photos réussissent à les divertir un instant, ça vaut tout l’effort et le temps que nous y mettons », conclut Anneloes Officier.

Alors quand les confinés du Liban vont-ils à leur tour rentrer dans le jeu et attraper ce joyeux virus ?


Dans la même rubrique

Dana Hourani : « Do Not Worry »

A Beyrouth, le mur de la honte devient le Berri-lin Wall !


« Choisir une œuvre, trois accessoires et partager ses créations. » Voici les trois commandements lancés il y a trois semaines environ par une jeune Néerlandaise, Anneloes Officier, qui ne se doutait pas que cet exercice, ce jeu facile et très drôle, deviendrait rapidement viral. Cette jeune femme de 31 ans, résidant à Amsterdam, compte aujourd’hui plus de 194 500...

commentaires (1)

Super!!

Wlek Sanferlou

00 h 01, le 17 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Super!!

    Wlek Sanferlou

    00 h 01, le 17 avril 2020

Retour en haut