Liban

Nominations : Frangié remercie Diab d'être "revenu à la raison"

Le chef des Marada, Sleiman Frangié. Photo Ani

Le chef des Marada, Sleiman Frangié, a remercié vendredi le Premier ministre Hassane Diab, qui a retiré la veille de l'ordre du jour du Conseil des ministres le dossier des nominations financières qui fait l'objet de dissensions politiques, d'être "revenu à la raison".

"Nous avons dit que nous ne voulions pas d'une part dans ces nominations. Nous voulions que la vérité apparaisse, et elle est apparue. Nous remercions le chef du gouvernement d'être revenu à la raison et d'avoir admis que ces nominations allaient être décidées selon la logique du partage des parts...Revenir sur une erreur est une vertu", a écrit M. Frangié sur Twitter. "Nous espérons que la compétence soit le premier critère de choix, sur base d'un mécanisme académique étudié et transparent pour les prochaines nominations. Dans tous les cas, nous n'entrerons plus à partir de maintenant dans le bazar des nominations", a-t-il ajouté.

Le gouvernement doit nommer quatre nouveaux vice-gouverneurs de la Banque du Liban ainsi que les membres des commissions de contrôle des banques et des marchés financiers.

Selon certains observateurs, la décision de M. Diab traduit l’échec de la médiation menée il y a quelques jours par le Hezbollah pour mettre un terme au bras de fer opposant ses deux alliés traditionnels, à savoir le chef du CPL Gebran Bassil et le leader des Marada. Déterminé à faire face à ce qu’il perçoit comme "une tentative de monopoliser la représentation chrétienne" de la part du courant aouniste, le leader zghortiote avait menacé de claquer la porte du cabinet Diab s’il n’obtenait pas deux des six postes réservés aux chrétiens en matière de nominations financières.



Le chef des Marada, Sleiman Frangié, a remercié vendredi le Premier ministre Hassane Diab, qui a retiré la veille de l'ordre du jour du Conseil des ministres le dossier des nominations financières qui fait l'objet de dissensions...