Rechercher
Rechercher

par Antoine MENASSA

Merci au peuple du Liban

Mais où sont-ils passés ? Où sont passés celles et ceux, les Khalil and Co., au masculin et au féminin, ainsi que tous ceux qui ne cessaient au réveil, sur les réseaux sociaux et certains organes de presse écrits et audiovisuels, de nous harceler, s’attaquant depuis plus de deux ans au quotidien, prédisant la fragilité de notre monnaie nationale, l’effondrement de notre système bancaire... Condamner, blâmer et même calomnier les mauvaises gestions et politiques de la Banque centrale, allant parfois jusqu’à la diffamation à l’égard de son gouverneur... Tout cela, malgré nos contre-offensives assidues vis-à-vis de telles attaques et rumeurs infondées, réclamant en permanence par voie de presse, au nom du conseil économique de l’Union des Libanais dans le monde, que nos dirigeants (restés en spectateurs) appliquent la loi pour mettre un terme à ce genre d’attaques en punissant ceux qui diffusent de fausses rumeurs... En vain, hélas...

À l’usure, ces ennemis de la nation ont obtenu gain de cause, créant la panique parmi une population désœuvrée qui a perdu totalement son capital confiance... En conséquence, face au volume de retrait astronomique de numéraire auprès des banques, ces dernières furent dans l’obligation d’instaurer un service de rationnement minimum afin d’éviter la faillite de tout un système sur le long terme, ce qui a poussé dernièrement nos gouvernants actuels à ne pas respecter l’engagement d’une échéance d’eurobonds d’un milliard deux cents millions de dollars pour la première fois dans les annales du pays et de notre histoire...

Depuis leur mission accomplie, silence radio total... Où sont-ils passés ? Celles et ceux Khalil and Company, au masculin et au féminin, ainsi que ceux soi disant responsables de la presse écrite et parfois des médias audiovisuels qui n’ont cessé de collaborer ensemble durant deux ans à la démolition de nos institutions fragilisées, lesquelles tenaient et grâce à Dieu tiennent encore... Merci à nos forces armées et à la Banque centrale...

Merci aussi au peuple du Liban... Malgré les coups reçus de toutes parts, il tente d’espérer encore... L’action spontanée du programme Sar el-wakt sur l’une des chaînes télévisées a réuni des promesses de dons de plus de 4 milliards de livres libanaises pour combattre le coronavirus malgré certaines fausses notes de celles et ceux qui développaient leur publicité ou leur communication... Chapeau quand même aux organisateurs, au cas où une telle initiative serait répétée et diffusée sur toutes les chaînes, imposée, officialisée en toute confiance, légalisée de manière corporatiste sous la direction d’un comité de surveillance... Le pays verra ce qu’il a toujours connu d’ailleurs, un Liban qui pourrait a priori se mobiliser pour couvrir financièrement la crise du coronavirus et a posteriori couvrir en totalité la dette libanaise, ou tout au moins plus de la moitié de cette dette.

Antoine MENASSA

Association Halfa (Hommes

d’affaires libanais de France)

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour.


Mais où sont-ils passés ? Où sont passés celles et ceux, les Khalil and Co., au masculin et au féminin, ainsi que tous ceux qui ne cessaient au réveil, sur les réseaux sociaux et certains organes de presse écrits et audiovisuels, de nous harceler, s’attaquant depuis plus de deux ans au quotidien, prédisant la fragilité de notre monnaie nationale, l’effondrement de notre système...

commentaires (1)

Merci pour cet article , qui rejoint à plus d'un point mes convictions : Et c'est pour cela que j'en veux un peu à notre pseudo-révolution ...: Je maintiens que cette contestation s'est trompée de timing ! Elle n'a fait que PRËCIPITER la panique, l'effondrement de nos banques et le chaos monetaire , financier et économique du pays ...Alors que si elle s'était freinée , elle nous aurait évité d'être déclarés en faillite , tandis que maintenant , avec tous les autres pays qui tombent en faillite à cause de la corona-crise , nous nous en serions beaucoup mieux tirés . Cette pseudo-révolution avec son impétueuse impatience déréglée , a été néfaste et nocive à plus d'un titre , alors que ses revendications étaient légitimes , mais il fallait mieux calculer les risques : Aujourd'hui le FMI lui-meme peut etre déclaré en faiilite , il est débordé . Revisez vos calculs !

Chucri Abboud

02 h 00, le 25 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Merci pour cet article , qui rejoint à plus d'un point mes convictions : Et c'est pour cela que j'en veux un peu à notre pseudo-révolution ...: Je maintiens que cette contestation s'est trompée de timing ! Elle n'a fait que PRËCIPITER la panique, l'effondrement de nos banques et le chaos monetaire , financier et économique du pays ...Alors que si elle s'était freinée , elle nous aurait évité d'être déclarés en faillite , tandis que maintenant , avec tous les autres pays qui tombent en faillite à cause de la corona-crise , nous nous en serions beaucoup mieux tirés . Cette pseudo-révolution avec son impétueuse impatience déréglée , a été néfaste et nocive à plus d'un titre , alors que ses revendications étaient légitimes , mais il fallait mieux calculer les risques : Aujourd'hui le FMI lui-meme peut etre déclaré en faiilite , il est débordé . Revisez vos calculs !

    Chucri Abboud

    02 h 00, le 25 mars 2020