Liban

Le Hezbollah de plus en plus convaincu d’un complot dirigé contre lui

Décryptage
07/12/2019

La petite phrase du député Mohammad Raad, chef du bloc parlementaire du Hezbollah, est passée pratiquement inaperçue. Pourtant, l’homme pèse chacun de ses mots et il ne peut pas être accusé d’impulsivité. M. Raad a donc déclaré il y a trois jours que « ce que nous vivons actuellement est aussi grave que la guerre de 2006 ». Dans la bouche de Mohammad Raad, cela signifie que le Hezbollah considère désormais le mouvement de protestation populaire comme une guerre menée contre lui, mais avec de nouvelles méthodes dites « douces ». C’est la première fois qu’un haut responsable du parti chiite s’exprime ainsi au sujet de la révolte populaire déclenchée le 17 octobre.

Au contraire, au début du mouvement, le Hezbollah était partagé en deux courants : le premier tendait à considérer la révolte comme étant une réaction populaire pure et bienvenue face à une situation inacceptable et à des décisions gouvernementales inconscientes. Pour ce courant, le mouvement était donc parfaitement justifié. Le second courant restait, lui, méfiant et considérait que le mouvement, en dépit des raisons objectives qui l’ont provoqué, ne pouvait pas être totalement indépendant et est probablement lié au bras de fer qui se joue entre les États-Unis et leurs alliés, d’une part, et les Iraniens et leurs alliés, de l’autre.

Dans les cercles fermés du Hezbollah, le débat sur ce sujet était permanent et souvent très animé, les partisans de la théorie du complot contre l’Iran et ses alliés se basant essentiellement sur la concomitance des protestations populaires en Irak, en Iran et au Liban. Ils demandaient ainsi au commandement du Hezbollah de réagir au plus vite. Alors que le camp opposé conseillait de ne pas adopter une position hostile à la révolte populaire, puisque celle-ci est dirigée contre la corruption quasi généralisée au sein de la classe politique et s’inscrit par conséquent dans la ligne d’action du parti chiite.

Pendant plus d’un mois, le commandement du Hezbollah a effectivement essayé de ne pas braquer le mouvement, tout en cherchant à se mettre plus ou moins à l’écart et en essayant de fixer des lignes rouges aux protestataires pour qu’ils ne s’en prennent pas à ses dirigeants. Le souci principal du Hezbollah était donc dans un premier temps d’absorber le mouvement et de l’empêcher de s’étendre au sein de son environnement populaire.

Mais au fil des jours, et en suivant les développements régionaux et internationaux, le Hezbollah a nuancé sa position. De plus en plus de cadres au sein du parti ont été convaincus du fait qu’il s’agit d’un mouvement essentiellement dirigé contre la formation et contre les rapports de force établis au Liban depuis les dernières élections législatives en mai 2018. Tout en reconnaissant que le gouvernement démissionnaire ne s’est pas montré efficace et qu’il a multiplié les décisions maladroites et inappropriées, surtout face à la crise économique et sociale, comme s’il était totalement coupé des réalités du quotidien des Libanais, le Hezbollah a commencé à se poser les questions suivantes : pourquoi dès les premiers balbutiements du mouvement, de Machta Hassan au Akkar, à la frontière syrienne, jusqu’à Aïta Chaab à la frontière sud du Liban, les manifestants ont scandé les mêmes slogans et utilisé la même terminologie, se qualifiant immédiatement de « révolutionnaires » ? D’où vient cette soudaine unification des slogans et des comportements, alors que les manifestants ne se connaissaient pas entre eux ?

Comment se fait-il aussi que dès le départ, les slogans les plus violents étaient dirigés contre le ministre des Affaires étrangères et contre le chef de l’État, épargnant des figures connues et soupçonnées d’être corrompues ? Pourquoi depuis le début, y a-t-il eu de la part des manifestants cette insistance à fermer la route du Sud, vitale pour le Hezbollah et pour son environnement populaire ? Pourquoi aussi y avait-il une telle insistance de la part des médias locaux, régionaux et internationaux de mettre la lumière sur les manifestations dans les régions à majorité chiite (Nabatiyé, Tyr, Baalbeck) et sur les participants chiites au mouvement à la place Riad el-Solh et ailleurs ?

Toutes ces questions auraient pu rester des suppositions, mais ce sont surtout les déclarations régulières de responsables au sein de l’administration américaine qui ont poussé le Hezbollah à être de plus en plus convaincu de l’idée d’un complot dirigé contre lui, parce qu’il est considéré comme le pivot de la politique régionale de l’Iran. La déclaration du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu après sa conversation téléphonique avec le président américain Donald Trump dimanche dernier lorsqu’il a dit s’être entendu avec le président américain pour exploiter les protestations populaires au Liban en Irak, dans la lutte pour l’affaiblissement de l’Iran et de ses alliés dans la région, est venue compléter le tableau. D’ailleurs, depuis cette déclaration, des responsables américains tiennent chaque jour des propos qui vont dans le même sens, qu’il s’agisse du secrétaire d’État adjoint David Schenker ou de membres du Congrès. Pour le Hezbollah, il n’y a donc plus aucun doute sur une tentative de la part des Américains et de leurs alliés de profiter du mouvement populaire pour l’affaiblir politiquement et au niveau de son environnement chiite. Si le Hezbollah continue à faire une distinction entre les différents groupes du mouvement, il est désormais convaincu qu’une partie d’entre eux s’inscrit dans un agenda politique qui lui est hostile. Dans le huis clos des réunions, les cadres du parti dressent des plans à la fois pour tenter d’absorber certains groupes et pour donner un élan aux négociations politiques en vue d’une sortie de crise. Ce qui est sûr, c’est que les déclarations américaines et israéliennes ont donné au Hezbollah une nouvelle motivation pour tenter d’agir au plus vite.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

Vous connaissez l'histoire de Yasaman la fille qui a ose d'enlever le niqab en Iran s'il vous plait 16 ans de prison j'ai signé pour sa libération, attention les Libanaises avec le Hezbollah !!!

Cedrus Fidelis

La voix de son maître...
Les décryptages de Mme Haddad devraient être intitulés Humour ou même Horoscope.

Eleni Caridopoulou

Et si dans cette manifestation et ce mouvement il y a des espions du Hezbollah ?

Wlek Sanferlou

Les libanais, surtout nos frères du sud, ont tout fait pour se débarrasser de l'occupant israélien, leurs frères des autres régions ont tout fait pour se débarrasser des syriens et aujourd'hui tous ensembles travaillent pour se débarrasser des Iraniens.
Hezb et copains, se positionnent contre leurs frères dans la nation tant qu'ils mettent l'iran avant le LIBAN, tout comme ceux qui mettent les usa ou autres avant le LIBAN, se sentiront sujets d'un complot.

NON! Pas xe complot!!! ils sont juste invités à réintégrer leurs Patrie notre LiBAN.

MADE IN LEBANON IS BETTER!

Bery tus

il y a quelque dizaine d'annees, les résistants a la vie, a la paix, les tenants des theorie de guerre perpetuelle accusaient les gens qui n'etaient pas d le avis politique de traitre et de collabo sioniste ….

maintenant les memes sachant que depuis quelque annee cette accusation ne marche plus a changer … maintenant ces gens la font partie d'un complot international pour faire descendre le hezb …

UNE QUESTION AUX PERSONNES TENANTS DE LA RESISTANCE CONTRE L'OCCUPATION

CONNAISSEZ VOUS LE DICTON QUI DIT: ON PEUT MENTIR QUELQUES FOIS A QUELQUE PERSONNES, MAIS ON NE PEUT PAS MENTIR TOUT LE TEMPS A TOUT LE MONDE

maintenant les manifestants qui descendent dans les rues contre ce fait accomplis sont ils tous des demeurés ? cette INTIFADA aurait elle perdurer 50 jours et n'est pas prets de se taire .. et meme si elle était noyaute par l'occident IL Y AVAIT QUAND MEME A SON PLUS FORT 2 000 000 DE PERSONNES CELA NE SUFFIT IL PAS AUX PARTIE POLITIQUE ET AU HEZB D'ETRE CONVAINCU DE RVOIR LEUR COPIE … CAR EN DEMOCRATIE CONSENSUELLE OU PAS ON SE DOIT DE REPONDRE DES 2 000 000 DANS LES RUES MEME S'ils FONT VALOIR QUE L'AUTRE MOITIER SONT D'ACCORDS AVEC LE LIGNE

QUE L'ON FASSE UN REFEREDUM … ET ON EN SERA FIXER !!!

Revoltution

Que personne ne s' inquiète outre mesure pour le Liban !
Ce sera la révolution avec comme conséquence ou l' adhésion de tout le monde au renouveau de notre pays ou nous ferons avec , comme en Suisse .
Ceux qui veulent y contribuer à ce renouveau seront les bienvenus dans le Canton de Phénicie et ceux qui ne veulent pas auront aussi leur Canton du Litani .
On n' a rien inventé ça existe partout ce système et tout le monde a la paix!!!!!

MGMTR

Les armes du Hezb est un sujet régional. Je pense qu'aucun révolté ne rêve de désarmer la milice par une déclaration à la presse et une marche pacifique, c'est un peu plus compliqué que ça.

Pour le reste, le titre de l'article serait juste si on replaçait le mot "complot" par "soulèvement", pour la simple raison qu'en pratique c'est le hezb qui a dirigé le pays depuis 2006, et il faut avouer qu'il n'est pas assez fort dans ce domaine. En témoigne notre classement dans la liste des pays les plus corrompus et celui des pays les plus endettés.

A mon humble avis; OUI le soulèvement est contre lui d'abord et contre les autres aussi mais non pas pour des raisons politiques mais économiques. Le comble serait que le Hezb accepte lundi un entrepreneur au mille et un contrats d'entretien juteux comme Premier Ministre.

Revoltution

Ben je pense que maintenant comme en Iran on va appeler ZORRO QASSEM avec un Q pour se différencier des arabes pour ceux qui ne l’auraient pas compris

Sissi zayyat

Que ceux qui pensent que HB a eu une autre option que celle de faire celui qui n'a pas encore compris que cette révolution est dirigée en premier contre lui se rassurent.
Il l'a compris dès la première minute mais il s'est vite retrouvé dos contre le mur.
D'où le changement de ses prises de positions. Tantôt avec les citoyens et tantôt contre. Parfois compréhensif et d'autre outragé et agressif. Il a tout essayé face à cette marée humaine qui ne réclame que la dignité et de surcroît pacifiste, ses armes ont perdu toute leur sens . Alors pour ceux qui croient bon de menacer à sa place dans chaque commentaire en nous prévenant que sa patience à ses limites nous leur disons que HN aurait mis ses menaces à exécution il y longtemps s'il savait qu'il s'en sortirait vainqueur.
Heureusement que dans les premières lignes de ces citoyens révoltés se trouvent des gens qui ont cru en lui et qu'il a déçu en collaborant avec des pays étrangers pour les noyer dans la misère et le désespoir et qui ont fait tombé son masque pour découvrir son vrai visage de collaborateur.
Resistant? Ah oui à la stabilité de notre pays et à une vie paisible de notre peuple.

LA VERITE

Dire qu'on avait cru a un moment donne que Mm Haddad avait enfin compris que HB estle vrai probleme du Liban car le fait qu'il a mis Aoun a la Presidence avait fait de ce president un subalterne en leurs mains

Il ya sans doute une intervention etrangere dans tout ce qui se passe au Liban mais les premiers responsables sont bien les politiciens eux memes

Quand on entend depuis le 17 Octobre la souffrance de certaines couches de la population completement ignorees par les gouvernemennts depuis toujours on se rend compte enfin du deni de justice dans ce pays alors que certains Libanais sont multi millionnaires pour ne pas dire meme billionaires .

Que dire d'une justice qui garde en prison des gens ( quelque soit leur penchant ) PENDANT DES ANNEES SANS JUGEMENT et qui n'a jamais juge meme pour l'innocenter ou le condamner un seul responsable quelconque , meme un planton ou un chauffeur d'un juge ou d'un leader

C'EST CE RAS LE BOL QUI A AMENE CE PEUPLE A SE REVOLTER PAS LES CONSIGNES DES AMERICAINS OU AUTRES PAYS

QUAND VOUS, POLITICIENS ET RESPONSABLES, COMPRENDREZ CELA , ET AGIREZ EN CE SENS , LE PAYS SERA ENFIN SAUVE
SAUF QUE C'EST TROP TARD POUR VOUS ET VOUS DEVEZ LAISSER LA PLACE POUR 6 MOIS AU MOINS A DES SPECIALISTES , POUR POUVOIR REPRENDRE VOS COMBINES MALHEUREUSEMENT APRES



Sissi zayyat

Ils en ont mis du temps pour comprendre que cette révolution est contre les alliés de l'Iran.
La réponse est dans vos lignes très explicites sur le courage de Hassan Nasrallah de lutter de toute ses forces quitte à détruire notre pays pour voir vaincre l'Iran face aux États Unis.
C'est notre révolte contre cette traîtrise et rien d'autre qui a appauvri notre peuple et empêcher pendant des décennies de voir notre pays prospérer par les soins de Hassan et sa résistance que nous ne voulons plus.
Oui c'est en premier contre sa politique qui privilégie les intérêts de pays étrangers contre ceux de notre pays. Est-ce un crime? Va-t-il déclencher une guerre contre ce peuple du sud au nord qui a enfin compris qu'il est à l'origine de ce complot qui veut détruire notre pays?
Soit, nous sommes prêts à toutes les éventualités et de grâce arrêtez de faire le porte-voix de menaces et de prêches de ce traitre qui ne voit que son nombril et qui n'en a cure des chiites du sud ou les chrétiens d'achrafieh qui l'ont soutenu et continuent et qu'il n'hésiterait pas à en faire les premières offrandes à l'hôtel de la traîtrise lorsque cela lui semblerait bon.
Très bon décryptage pour une fois.

EL KHALIL ABDALLAH

le mouvement de contestation pourrait etre exploite par des pays etrangers mais cela ne veut pas dire que les protestaaires sont telecommandes.' Certains demandent au HEZB de reagir' . Comment ? Par tuer les gens comme on l'a fait en Iran et en Iraq?

BOSS QUI BOSSE

Je n'aurai jamais pensé que le hezb libanais de la résistance puisse être aussi stupide pour avor cru autre chose que cette révolution du DABKEH ait pu etre dirigée contre lui .

Les chiites ont été les seuls vrais révolutionnaires, je ne parle pas des révolutions martyrs pour avoir dit non à une implantation des usurpateurs , je parle du 17 Octobre où ils étaient les seuls à avoir manifesté contre leurs élus en brûlant leurs biens et en s'en prenant à eux physiquement.

Quel autre communauté la faite ? Les druzes contre joumblatt ? Les chrétiens contre geagea ou GEMAYEL? Les sunnites contre Saad ?

Les seuls à avoir été agressés verbalement sont les partisans du CPL DU PHARE AOUN parce qu'il est allié aux résistants.

Ne lisez pas ce que Scarlett écrit l'évidence, lisez entre les lignes , la façon de le comprendre c'est COMMENT MAINTENANT , À PARTIR DE CE CONSTAT VÉRITABLE DU COMPLOT US/SIO/ WAHABITE LA RÉSISTANCE ET SES ALLIÉS QUI FORMEMT L'AXE DE LA RÉSISTANCE, VA DÉCIDER DE RÉAGIR.

EN TERME CLAIR , MAINTENANT QUE LA RÉSISTANCE DU HEZB LIBANAIS MADE IT CLEAR , HOW ARE THEY GOING TO REACT ?

SCARLETT NOUS LE DIRA PROCHAINEMENT, LE HEZB LIBANAIS RÉSISTANT N'EST PAS MORT , IL RÉFLÉCHI AVEC SES ALLIÉS COMMENT IL VA DEVOIR PROTÉGER SA RÉVOLUTION DU MARTYR CONTRE CELLE DU DABKEH .

BON WEEK-END SCARLETT, I GOT YOU AND TRUST YOUR MESSAGES .

Salim Dahdah

Vous avez eu raison d'écrire cet article ou vous exprimez l'inquiétude et l'interrogation d'un parti dont vous aviez toujours vanté, depuis de longues années, sa confiance en lui, sa supériorité à l'Etat dont il est originaire, son appartenance et sa fidélité prioritaire à un Etat étranger!!!
La réponse â ses inquiétudes que vous mentionnez, réside peut-être aujourd'hui, dans un juste retour des choses, qui s'opère grâce à la révolution du 19 octobre, et qui donne au peuple enfin l'espoir de retrouver une Indépendance et une Souveraineté longtemps spoliées et bafouées par ce même parti!

Irene Said

En tant qu'élèves assidus du BIG BOSS à Téhéran, le Hezbollah et son chef du bloc parlementaire M. Raad utilisent les mêmes méthodes: accuser les habituels comploteurs: USA etc., de tous les maux qui secouent le Liban depuis le 17 octobre, et même avant.

Ce sont ces comploteurs
-qui ont formé une population appauvrie et affamée à
cause de l'incurie de nos dirigeants depuis des années
-qui leur ont enseigné la corruption
-qui leur ont inculqué le mépris pour les souffrances du petit peuple
-qui ont conseillé aux pères de famille désespérés de se suicider
-qui obligent les sociétés et commerces de fermer
-qui leur ont enseigné de laisser des personnes âgées vivre dans des taudis
la liste des performances des comploteurs est longue, très longue !

Alors que le Hezbollah et Cie ont tout fait depuis le début de leur existence pour assurer le bonheur du peuple libanais, ça se voit du Sud-Liban au Nord !
Irène Saïd


Citoyen libanais

Les USA et Israël essaient d'exploiter le mouvement dans leurs intérêts, rien d'étonnant, mais cela ne veut nullement dire qu'ils sont à l'origine du mouvement.
L'unité soudaine des slogans d'un bout à l'autre du pays doit-elle nous étonner elle aussi ? Peut-être qu'il existe quelque chose qui s'appelle conscience nationales et qui expliquerait cela ?

Ensuite est-ce que les USA et Israël ont réellement l'intention de s'opposer à l'impérialisme du régime iranien dans la région, et pas simplement de l'affaiblir et d'éviter qu'il ne s'oppose à leurs intérêts autrement que par des grands discours théâtraux ?
On l'a vu les seuls régimes que les USA ont vraiment voulu renverser dans la région: les Talibans et Saddam, étaient les ennemis de l'axe chiite, et en les renversant c'est eux qui ont été responsables indirectement de l'expansion du régime iranien.
D'où viennent la plupart des hommes qui sur le terrain ont sauvé Bachar-El-Assad ? D'Iraq et d'Afghanistan.
Merci George W Bush !
Si Trump voulait radicalement remettre en question ce déséquilibre de Bush et Obama qui a indirectement pénalisé les sunnites et favorisé les chiites, il n'aurait pas eu cette apathie complète vis à vis du conflit Syrien au point de donner à Poutine carte blanche pour accentuer encore plus le déséquilibre en faveur des chiites.

Gros Gnon

Pathé Marconi...

B M

Très curieuse en effet cette révolution dans ce pays qui roule parfaitement grâce aux soins de HN et son parti. Tout va bien et donc, cette révolution ne peut qu’être manipulation étrangère. Derrière chaque révolutionnaire il y a un collaborateur qui reçoit de l’argent des ambassades. Vous n’avez qu’à voir comment ils se sont tous acharnés contre le gendre qui, comme son nom l’indique, est un ange. Très louche tout ça.

Marionet

Ne pas tomber dans la complotite aiguë. Si les manifestants ont scandé des slogans hostiles au président et à M. Bassil c'est parce qu'ils sont tous les deux emblématiques de ce régime. Et ce régime n'a pas su ou pu régler les problèmes accumulés en plusieurs décennies., À quoi il faut ajouter que les réseaux sociaux sont une caisse de résonance monstre et un slogan lancé à Achrafieh atteint le Akkar plus vite que son écho.

gaby sioufi

LA DECRYPTEUSE A OMIS - PT'T OUBLIE - QUE LE 1er DISCOURS DE HN, il a ete categoriquement ANTI REVOLTE, MENANCANT DE SON INDEX, INSISTANT QUE LE GOUV NE TOMBERA PAS !!!
MAIS BON, NOUS N'EN SOMMES PAS A UN DETAIL PRES !

HN EST "CONVAINCU" QUE SON GROUPE EST VISE PAR LES USA? BON BEN CA DATE DEPUIS LA FORMATION DE SON GROUPE, LE HEZBOLLAH !
SEULE DIFFERENCE, L'UTILISATION DE NOUVELLES ARMES CONTRE LESQUELLES HN NI PERSONNE N'Y PEUT RIEN A PART RESISTER VAILLE QUE VAILLE ET ATTENDRE ...QUE LE TEMPS DONNE DU TEMPS QUELQUE MIRACLE DU CIEL !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES ENCENSEMENTS COMME TOUJOURS. DES LE PREMIER JOUR DANS SON DISCOURS HN A PROFERE DES MENACES CONTRE LE PEUPLE CONTESTATAIRE. L,AVEUGLEMENT N,Y VOIT ET ENTEND QUE CE QUI LUI COVIENT A VOIR ET A ENTENDRE. IL EST NORMAL QUE TOUS LES DOCTEURS ET CHIRURGIENS DU MONDE SE PENCHENT SUR LE MALADE CANCEREUX LIBAN POUR ESSAYER DE LUI ARRACHER LE CANCER DONT IL SOUFFRE ET L,EN GUERIR.

Bery tus

Oui madame c’est vrai pour les USA il est le centre de ces intérêts ... placer plus que la chine et bien entendu la Russie !!

Yves Prevost

Du bla-bla-bla! Les libanais, vu l'état du pays, n'ont nullement besoin de l'Amérique pour se soulever! Le prétendre, c'est insulter le peuple libanais.
La thaoura est dirigée contre un système corrompu, et pour un Liban libre, et donc, automatiquement - entre autres - contre le Hezbollah. Pas besoin d'aller chercher des complots imaginaires.

Chucri Abboud

Nier l'existence d'un complot et essayer de nous convaincre qu'il n'y a pas de plans dans les coulisses des chamcelleries , c'est cela le plus gros complot !

Comment peut.on croire que le Liban n'est pas depuis l'antiquité un terrain de conflits incessants entre toutes les puissances internationales et régionales ?
D'autant plus que nos gisements sous.marins sont aujourd'hui des appâts qui alléchent le monde !

Wlek Sanferlou

Mohamad Raad a sûrement raison!

Le pays auquel le hexb et ses alliés ont participé à gérer pour une bonne décennie est parfait : des ordures partout, du traffic illégal à l'intérieur et à travers la frontière, des guerres chez les voisins à la guise des ayatolah, des élections où l'on ne permet pas à des opposants de se présenter, etc etc. Un monde parfait pour le citoyen. Et voilà précisément ce citoyen qui crie, demande et finalement, exige ses droits confisqués par hezb and associates!!! Et ceci offusque mr raad! Il ne veut traiter qu'avec des moutons et jamais avec de brillants citoyens libanaix qui veulent prendre possession de leur patrie et leur avenir. L'avenir de mr raad lui a été dicté il y a 1400 ans.

Merci encore une fois à Scarlett qui de nouveau nous dévoile des vérités qui nous échappaient!!

Keep up the good work ms haddad

Zovighian Michel

Qu'est-ce que vous essayez de faire, préparer le terrain au Hezbollah pour un nouveau 7 mai?

Du Nord au Sud tous utilisent les même slogans et terminologies qu'on retrouve dans les media télévisés et sociales de tous les jours. La concomitance des faits avec l'Irak a trois points communs: contraction économique, diminution du pouvoir d'achat, et gêne sociale. On retrouve ces même similarités en Syrie, au Yémen, et en Iran aussi. Leur vrai point commun c'est la marginalisation des autres et la mauvaise gérance de ces pays par des gouvernements sous influence Iranienne.

C'est l'Iran qui a créé ses problèmes avec le monde entier et qui c'est fait attirer des répercussions accablantes et ceci bien avant la Révolte. Le monde entier supporte le Liban, son peuple, et son armée et tan pis si ceci ne plait pas au mandat, au Hezbollah, et à l'Iran.

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

De quelle violence parle-t-on ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants