Golfe

Le chef de la diplomatie omanaise en Iran, après une visite à Washington

Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a plaidé en faveur d’une réduction des tensions dans le Golfe au cours d’une visite à Téhéran de son homologue omanais Youssouf ben Alaoui ben Abdallah, qui s’est rendu il y a peu à Washington. Les discussions se sont tenues dans la capitale iranienne une semaine après une rencontre entre le ministre omanais et le secrétaire d’État Mike Pompeo aux États-Unis, ennemi juré de Téhéran. C’est la seconde fois depuis juillet que M. Alaoui est envoyé en Iran par le sultanat, qui par le passé a assuré à plusieurs reprises une médiation entre divers ennemis au Moyen-Orient. Dans un communiqué, le ministère iranien des Affaires étrangères a indiqué que M. Zarif avait « insisté sur la nécessité de réduire les tensions dans la région » et ajouté que l’Iran était sérieux quant à son projet de coopération sécuritaire pour le Golfe baptisé « initiative de paix d’Ormuz », ou « HOPE » – « espoir » selon son acronyme en anglais. Le président Hassan Rohani a présenté ce plan au cours de l’Assemblée générale des Nations unies à New York en septembre, appelant les pays du Golfe, dont son grand rival l’Arabie saoudite, à le rejoindre. Au cours de la visite du ministre omanais à Washington, M. Pompeo avait remercié le sultanat pour « sa coopération sur la sécurité et l’antiterrorisme ».



Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a plaidé en faveur d’une réduction des tensions dans le Golfe au cours d’une visite à Téhéran de son homologue omanais Youssouf ben Alaoui ben Abdallah, qui s’est rendu il y a peu à Washington. Les discussions se sont tenues dans la capitale iranienne une semaine après une rencontre entre le ministre omanais et le...

commentaires (0)

Commentaires (0)