Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Beyrouth

Au niveau du Ring, les forces de l'ordre tirent des grenades lacrymogènes

L'armée déployée dans la nuit de dimanche à lundi alors que des assaillants tentent de s'en prendre aux manifesttants, sur le Ring, à Beyrouth. REUTERS/Mohamed Azakir

Vers trois heures du matin, dans la nuit de dimanche à lundi, les forces de l'ordre ont fini par tirer des grenades lacrymogènes sur la voie express du Ring, à Beyrouth, théâtre d'un face à face extrêmement tendu entre manifestants et partisans du Hezbollah et du mouvement Amal. Peu après les tirs, les partisans des camps sont revenus, ce qui a entraîné de nouveaux tirs de gaz lacrymogènes.

La tension est brusquement montée, dans la nuit de dimanche à lundi, d'abord au niveau du Ring, quand des assaillants dont certains brandissaient des drapeaux du Hezbollah ont attaqué les manifestants. Les forces anti-émeutes puis l'armée se sont déployées sur la voie express du Ring. Tandis que les jeunes contestataires criaient "Révolution!" (Thaoura), d'autres jeunes répondaient "chiites" et "7 mai".



Vers trois heures du matin, dans la nuit de dimanche à lundi, les forces de l'ordre ont fini par tirer des grenades lacrymogènes sur la voie express du Ring, à Beyrouth, théâtre d'un face à face extrêmement tendu entre manifestants et partisans du Hezbollah et du mouvement Amal. Peu après les tirs, les partisans des camps sont revenus, ce qui a entraîné de nouveaux tirs de gaz...