Liban

Le Hezbollah et Amal démentent toute implication dans le défilé de motards à Beyrouth

Le Hezbollah et le mouvement Amal ont démenti lundi soir toute implication dans le défilé de motards ayant brandi les drapeaux des deux formations chiites à Beyrouth.

Plus tôt dans la soirée, des hommes circulant à bord de mobylettes dans Beyrouth en brandissant des drapeaux de Amal et du Hezbollah, ont été empêchés par l'armée libanaise de se rendre dans le centre-ville de la capitale, où des milliers de Libanais sont rassemblés pour le cinquième jour consécutif pour protester contre la classe politique. Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre des soldats de l'armée déployés rue Monnot, empêchant par la force les motards de se rendre sur les lieux du rassemblement. 

Selon des témoins, les motards qui circulaient dans les rues de Beyrouth criaient : "Nous sommes venus".

Depuis le début de la mobilisation populaire, seuls des drapeaux libanais étaient brandis par les protestataires.


Le Hezbollah et le mouvement Amal ont démenti lundi soir toute implication dans le défilé de motards ayant brandi les drapeaux des deux formations chiites à Beyrouth.

Plus tôt dans la soirée, des hommes circulant à bord de mobylettes dans Beyrouth en brandissant des drapeaux de Amal et du Hezbollah,