X

Dernières Infos

L'autoroute côtière toujours coupée dans les deux sens, au niveau de Jounieh, par les manifestants

Liban
OLJ
18/10/2019

Au niveau de Jounieh, l’autoroute côtière était encore totalement coupée hier dans les deux sens, au milieu de la nuit par des pneus en enflammés.

Si le gouvernement libanais a renoncé jeudi soir à imposer une taxe sur les appels effectués via les applications de messagerie Internet, les manifestants étaient toujours mobilisés, dans la nuit, alors que la tension est montée ces dernières semaines au Liban sur fond d'aggravation de la situation économique, avec des craintes d'une dévaluation et d'une pénurie de dollars sur les marchés de change.

"Cette taxe sur les communications Whatsapp, c’est vraiment la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ils ont touché à ce qui nous permet de communiquer, c’est quelque chose d’important pour nous", déclarait un homme, rapidement acclamé par d’autres manifestants.

"On ne trouve plus de travail, alors que les Syriens sont intouchables", lançait un autre manifestant, employé dans une entreprise de nettoyage.

"Honnêtement, c’est la première fois que je descends dans la rue pour manifester. Mais là, vraiment, c’était trop. Nous devons nous mobilier", renchérissait, à ses côté, une jeune femme.


À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants