Rechercher
Rechercher

Liban

Des manifestants s'en prennent aux domiciles et bureaux de responsables Amal et Hezbollah à Nabatiyé

Mohammad Raad. AFP

Des manifestants s'en sont pris aux domiciles et bureaux de plusieurs responsables Amal et Hezbollah, à Nabatiyé (Liban-Sud), au moment où des milliers de Libanais étaient dans les rues de la capitale Beyrouth et dans d'autres grandes villes à travers le pays pour manifester contre une hausse de taxes et les conditions de vie de plus en plus difficiles. 

Plusieurs personnes qui manifestaient devant le bureau du député d'Amal Hani Qobeissi (Amal) ont défoncé la porte du bureau, rapporte la LBCI. Les dégâts sont matériels.

D'autres personnes manifestaient devant le domicile du député Yassine Jaber (Amal). Sur des images diffusées sur les réseaux sociaux, l'on peut voir que des manifestants ont détruit les signalisations vers le domicile de M. Jaber. 


 


En outre, des manifestants ont mis le feu devant le bureau de Mohammad Raad, le chef du groupe parlementaire du Hezbollah, à Nabatiyé. 

Les bureaux de la municipalité de la localité ont également été saccagés. Et selon des médias, les protestataires ont pénétré dans le sérail de la localité. Ils ont également mis le feu et coupé la route devant le sérail de Bint Jbeil, au Liban-Sud.

Un peu plus tard, les manifestants ont dressé des tentes sur l'autoroute Beyrouth-Saida au niveau de Jiyé.


Jeudi matin, le gouvernement libanais avait décidé de taxer des applications de messagerie instantanée comme Whatsapp, Skype ou Viber. Une décision sur laquelle le gouvernement est vite revenu après le tollé qu'elle a suscité à travers le pays. 



Des manifestants s'en sont pris aux domiciles et bureaux de plusieurs responsables Amal et Hezbollah, à Nabatiyé (Liban-Sud), au moment où