Rechercher
Rechercher

Liban

Geagea : Le mot secret est « les réformes »

Le chef des Forces libanaises (FL) a affirmé hier que la situation économique nécessite « urgemment » des réformes, insistant lors d’un dîner à Ottawa sur le fait que « le mot secret est les réformes, autrement dit, que les aides sont importantes mais il faut d’abord procéder aux réformes ». M. Geagea a déploré que « la majorité ministérielle ne veuille pas mettre en place les réformes », faisant remarquer que « les FL n’approuveront pas dans ce contexte le budget 2020 », parce ce que, a-t-il dit, « il ne manque pas au Liban des comptables, mais plutôt des réformes pour éviter la crise ». Et de citer parmi les réformes à réaliser « la suppression de 5 300 fonctionnaires recrutés illégalement, la création d’un conseil d’administration de l’électricité, ainsi que des autorités de régulation de l’électricité et des télécommunications, l’application d’un mécanisme de nomination et la privatisation du port ». Quant au dossier des déplacés syriens, le chef des FL a préconisé « soit des négociations entre le gouvernement et la Russie pour assurer une région sûre à la frontière libano-syrienne, en territoire syrien, soit des négociations avec les pays arabes pour répartir les déplacés à raison de 100 000 par pays ».



Le chef des Forces libanaises (FL) a affirmé hier que la situation économique nécessite « urgemment » des réformes, insistant lors d’un dîner à Ottawa sur le fait que « le mot secret est les réformes, autrement dit, que les aides sont importantes mais il faut d’abord procéder aux réformes ». M. Geagea a déploré que « la majorité ministérielle ne...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut