X

Dernières Infos

Plus de 132.000 juifs séfarades ont demandé la nationalité espagnole

AFP
01/10/2019

Plus de 132.000 personnes d'origine séfarade, descendant des juifs expulsés d'Espagne en 1492, ont pu demander la nationalité espagnole cinq siècles plus tard, a annoncé mardi le ministère espagnol de l'Intérieur.

Pour le moment, seuls 6.000 demandeurs l'ont obtenue, selon Pedro Garrido Chamorro, directeur général des registres et du notariat, un organisme dépendant du ministère.

Les demandeurs ont pu faire cette demande en vertu d'une loi espagnole adoptée en 2015 pour réparer ce que Madrid considère comme un "erreur historique": l'expulsion d'environ 200.000 juifs d'Espagne, selon les historiens, décidée par les Rois catholiques au nom de la "pureté" du sang.

En vigueur pendant quatre ans, cette loi expirait lundi soir. Elle a permis à 132.226 personnes de solliciter la nationalité espagnole, selon les chiffres provisoires du ministère.

Les demandes s'étaient accélérées de manière spectaculaire en septembre avec 72.000 dossiers.

La grande majorité des demandeurs habitent des pays d'Amérique latine, à commencer par le Mexique (20.000), le Venezuela (près de 15.000) et la Colombie (environ 14.000). Il y a eu également de nombreuses demandes en provenance d'Argentine (plus de 4.000) et d'Israël (plus de 3.000).

Les candidats devaient prouver leur origine séfarade - avec l'autorité d'un rabbin local ou une enquête généalogique - et passer un examen d'espagnol à l'Institut Cervantès, dans le cas des non hispanophones. Tous les candidats doivent en outre passer un test de culture et société.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants