Dernières Infos

Tensions dans le Golfe: le Koweït "renforce" la préparation de ses troupes

L'armée du Koweït a ordonné mercredi à ses troupes de renforcer "leur préparation au combat" sur fond de tensions grandissantes dans la région du Golfe, les Etats-Unis accusant l'Iran d'être derrière des attaques contre les infrastructures pétrolières en Arabie saoudite. Cette décision intervient alors que le pays a lancé une enquête sur des informations faisant état de l'"intrusion" d'un drone qui aurait survolé un des palais de l'émir samedi.

Le même jour, les rebelles yéménites houthis, soutenus par l'Iran, ont revendiqué des attaques contre deux installations pétrolières, provoquant la suspension de la moitié de la production saoudienne.

"Face à l'escalade de la situation dans le pays, l'état-major général de l'armée (du Koweït) annonce renforcer la préparation au combat de certaines de ses unités", a déclaré l'armée dans un communiqué publié sur Twitter. "L'armée mène des exercices navals et aériens pour atteindre le plus haut niveau de préparation et d'efficacité au combat", a-t-il ajouté.

Le Koweït a des frontières terrestres avec l'Irak et l'Arabie saoudite, et partage des frontières maritimes avec l'Iran. Le gouvernement du Koweït, qui a déjà renforcé les mesures de sécurité autour des installations vitales du pays, a demandé mardi à son armée d'"intensifier les efforts pour défendre de le pays de tout danger potentiel".

Allié de l'Arabie saoudite, le Koweït entretient des relations diplomatiques normales avec l'Iran.

Malgré la revendication des houthis, les Etats-Unis accusent Téhéran d'être responsable de l'attaque contre l'Arabie saoudite.

Et Riyad a accusé mercredi Téhéran d'avoir "incontestablement parrainé" ces attaques, assurant qu'elles provenaient du "Nord" alors que le Yémen est situé au sud du royaume saoudien.


L'armée du Koweït a ordonné mercredi à ses troupes de renforcer "leur préparation au combat" sur fond de tensions grandissantes dans la région du Golfe, les Etats-Unis accusant l'Iran d'être derrière des attaques contre les infrastructures pétrolières en Arabie saoudite. Cette décision intervient alors que le pays a lancé une enquête sur des informations faisant état de...