X

Liban

Hariri : Il est temps de mettre pleinement en œuvre toutes les dispositions de la 1701

OLJ
16/07/2019

Le président du Conseil Saad Hariri s’est rendu hier sur la frégate brésilienne União, de la force navale de la Finul, au port de Beyrouth, où il a été reçu par le commandant en chef de la force onusienne, le général Stefano Del Col. Le général Del Col et des responsables de la Finul ont expliqué à M. Hariri la mission de la Finul dans les eaux libanaises, soulignant que les exercices d’entraînement naval menés en étroite coordination entre l’armée libanaise et la Finul ont pour objectif de renforcer les capacités libanaises afin que le Liban puisse assurer sa protection maritime et contrôler les voies de circulation et les eaux territoriales libanaises. Soulignant l’importance du rôle de la Finul, M. Hariri a affirmé que sa présence à bord de ce navire « vise à souligner (s)on engagement, ainsi que celui de (s)on gouvernement, envers les résolutions 1701 et 2433 du Conseil de sécurité des Nations unies ». « Cette dernière appelle le Liban à élaborer un plan pour renforcer les capacités de la marine libanaise. Je suis pleinement engagé à développer davantage les capacités de la marine. Je suis fier et heureux de vous annoncer que la semaine dernière, j’ai été informé des dernières étapes de ce plan. Je ferai de mon mieux pour le faire approuver en Conseil des ministres avant le 31 août, date du renouvellement du mandat de la Finul », a-t-il poursuivi. « Ce plan fait partie de mes priorités, qui consistent à renforcer les institutions de sécurité de l’État et à maintenir l’autorité de l’État sur les eaux territoriales libanaises afin de lutter contre les activités terroristes, l’immigration illégale, la traite des êtres humains et le trafic de marchandises et de matériels illicites », a-t-il ajouté. « Cela intervient aussi à un moment où je travaille sans relâche pour entamer des négociations sur nos frontières maritimes. Les puissantes capacités navales du Liban joueront un rôle essentiel dans la protection de nos ressources nationales en pétrole et en gaz », a souligné Saad Hariri.

« Cela ne peut être fait sans le soutien de la communauté internationale. Il est temps de mettre pleinement en œuvre toutes les dispositions pertinentes de la résolution 1701 du Conseil de sécurité. Nous devons tous travailler ensemble pour faire en sorte que la Finul puisse s’acquitter de sa tâche dans toute la mesure de ses moyens, tout en œuvrant au renforcement de nos forces armées et de notre marine afin qu’elle puisse assumer progressivement ces responsabilités », a-t-il conclu.


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants