X

Liban

Samy Gemayel : Nous pouvons vivre et dormir ici, contrairement à ce qui a été dit

Montagne druzo-chrétienne
OLJ
10/07/2019

Le chef du parti Kataëb, Samy Gemayel, a insisté hier sur la pérennité de la réconciliation druzo-chrétienne et a appelé au respect de la coexistence dans la Montagne. Une semaine après les incidents de Qabrchmoun, il a appelé les chrétiens de la Montagne à réinvestir leurs villages.

« Nous sommes issus de la Montagne et de ces villages. Nous allons rester ici, nous n’avons peur de rien et nous ne laisserons personne nous faire peur. Nous avons foi en la coexistence dans la Montagne, le partenariat et ce qui a été accompli en 2000 », a dit le chef des Kataëb, en allusion à l’accord de réconciliation signé cette année-là par son père, l’ancien président de la République, Amine Gemayel, et le chef du Parti socialiste progressiste, Walid Joumblatt. Cet accord a été le prélude à la réconciliation de la Montagne en 2001.M. Gemayel s’exprimait lors d’une tournée hier à Hammana durant laquelle il a posé la première pierre du projet de complexe résidentiel Saint-Charbel lancé par les Kataëb, sous le slogan « Devenez propriétaires dans votre village ». La visite de Samy Gemayel fait suite à une réunion, avant-hier, avec une délégation du PSP, au siège des Kataëb à Saïfi.

« Je suis venu à Hammana pour assurer à travers ce projet que nous fortifions notre présence et invitons les jeunes à venir vivre à Hammana ainsi que dans tous les villages du Mont-Liban (…). Nous pouvons vivre et dormir dans ces villages, contrairement à ce qui a été dit. Le chrétien, le druze, le sunnite et le chiite vivront dans la Montagne en toute liberté et sécurité », a poursuivi Samy Gemayel. Il faisait allusion à des propos polémiques du ministre des Déplacés, Ghassan Atallah, en mars dernier. Ce dernier avait déclaré, dans une interview accordée à la chaîne MTV, que « certains chrétiens ont peur de passer la nuit dans la Montagne ».

« Il est temps de prendre le Liban vers le futur et de commencer à mettre en place des projets qui lui permettront de se relever pour les années à venir et de bâtir un État développé et civilisé. Il ne faudrait pas que notre souci, en 2019, soit de voir comment préserver la paix civile. Nous n’avons d’ennemis que ceux qui sont contre le Liban, sa liberté et son développement », a encore dit le chef des Kataëb.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants