X

Technologies

Accélérer la transition du Liban vers une nouvelle ère numérique

HUAWEI DAY 2019

Plusieurs officiels ainsi que des chefs d’entreprise locaux et du Moyen-Orient se sont retrouvés pour la Journée Huawei 2019 au Seaside Pavilion à Beyrouth, afin d’identifier les moyens qui permettront d’accélérer la transition du Liban vers une nouvelle ère numérique.

OLJ
06/07/2019

Lors de la Journée Huawei 2019 au Seaside Pavilion à Beyrouth, fin juin, ont été organisés une série de tables rondes et d’ateliers axés sur la façon d’aborder aujourd’hui la transformation de cette industrie, tout en tirant parti des technologies innovantes pour intégrer le numérique dans la vie de chacun, à l’intérieur des habitations et au sein des organisations en vue de créer un monde intelligent entièrement connecté.

Organisée par le géant chinois des télécoms Huawei, la conférence a réuni plusieurs partenaires de l’écosystème local et international de l’entreprise, ainsi que des experts et des analystes des nouvelles technologies. Les participants ont eu accès à des démonstrations de solutions TIC de pointe mettant en exergue des applications basées sur la 5G et dotées d’intelligence artificielle pour des secteurs comme les administrations publiques, les transports et la finance parmi tant d’autres.

Une fois lancés, les grands réseaux 5G permettront à davantage de personnes, d’objets et d’appareils d’être connectés. Les expositions organisées dans le cadre de la conférence ont montré comment la combinaison unique de l’intelligence artificielle (IA) et de la 5G est désormais intégrée dans un cloud intelligent, les réseaux de campus universitaires intelligents, la connectivité Wi-Fi 6 et les réseaux des grandes villes intelligentes.

Témoins d’un monde entièrement connecté

Dans son intervention, Feng Nan, PDG de Huawei – Levant a affirmé : « Nous sommes à deux doigts d’être témoins d’un monde intelligent et entièrement connecté où l’innovation se produit rapidement et exerce un impact sur tout. Il est donc temps pour toutes les organisations d’adopter et d’activer l’intelligence via des plates-formes ouvertes, flexibles et sécurisées, parce que les capacités d’intelligence artificielle sont en train de devenir simultanément de plus en plus importantes. »

« De tels événements axés sur l’avenir nous permettront de pousser à l’avant-garde un Liban qui s’oriente davantage vers le digital, conformément à la vision de son gouvernement concernant la technologie 5G et les solutions de réseau », a-t-il ajouté.

L’ambassadeur de Chine, Wang Kejian, devait prendre à son tour la parole et déclarer en substance : « Avec le renforcement de la mondialisation, l’informatisation est devenue le moteur principal du développement économique et social. L’économie numérique est une caractéristique importante de notre époque, et elle a constamment favorisé les progrès de la société humaine. »

La recherche et le développement

Dans l’optique de rendre l’intelligence artificielle plus inclusive, le constructeur chinois estime que les entreprises et les administrations publiques doivent avoir accès à des plates-formes numériques hébergeant des capacités d’intelligence artificielle. Pour lui, il serait donc essentiel que les Libanais collaborent avec les autorités, les partenaires du secteur et les chercheurs pour synchroniser leurs normes et leurs politiques partout où cela serait possible.

Il convient de rappeler qu’en 2018, Huawei a investi 14,9 milliards de dollars (soit 14,1 % de son chiffre d’affaires) dans la recherche et le développement, se classant au cinquième rang mondial du palmarès des investissements dans ce secteur. Au cours des dix dernières années, les dépenses de recherche et de développement du fabricant chinois ont atteint plus de 70,5 milliards de dollars. Selon les données officielles publiées par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Huawei a déposé 5 405 demandes de brevet auprès de cette organisation en 2018, ce qui l’avait placé au premier rang parmi toutes les entreprises du monde. Plus de 80 000 employés, soit 45 % de l’effectif total de la compagnie, étaient impliqués dans la recherche et le développement.

Sources : rédaction et agences

À la une

Retour à la page "Technologies"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Salam, Mikati et Siniora en Arabie : un rééquilibrage face à l’influence iranienne grandissante

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants