Nos Lecteurs ont la Parole

Guide pratique antiaustérité

Nicolas SBEIH
OLJ
24/06/2019

Une particularité curieuse de la scène locale est de créer à chaque circonstance un lexique bien spécial qui se diffuse rapidement. La circonstance maintenant est de savoir qui va être le plus plumé par les nouvelles coupes draconiennes du budget à venir. Avec des rumeurs qui touchent des fonctionnaires, des militaires, des associations, des secteurs entiers qui seraient mis au régime.

C’est à ce moment qu’on crée justement ce lexique bien spécial. Le terme le plus utilisé est alors « ligne rouge ». Ceci s’insère dans une phrase telle que « Les militaires sont une ligne rouge », à qui il n’est pas permis donc de toucher (même s’ils ont la retraite la plus généreuse au monde). Un autre terme à la mode est « sacré », comme « L’éducation est sacrée », pour dissuader quiconque de toucher aux profs (même si les sureffectifs sont légion).

Voyant que cette terminologie a l’air de faire un effet, tout le monde alors s’y met. On voit des « lignes rouges » et des « sacrés » partout, surtout chez ceux qui n’ont aucun argument de taille. En plus, c’est commode : comme il n’y a pas une définition précise, il suffit de déclarer que tel secteur est une ligne rouge, ou sacré, ou les deux.

Arrive alors un troisième argument qui a aussi le vent en poupe : pour contrecarrer une mesure budgétaire donnée, on dit que ce serait « illégal » ou, mieux encore, « anticonstitutionnel ». Subitement, on voit des profs d’éducation physique ou des agents de la circulation devenir des juristes chevronnés.

Un coup de semonce final vient alors clore l’argumentation : « Ceci ne s’est jamais produit dans aucun pays au monde. » Le soudeur-fraiseur à EDL aura ainsi fait une étude approfondie sur les 192 pays de l’univers pour arriver à sa conclusion.

Voilà donc un guide pratique pour tous ceux qui pensent être lésés par la nouvelle austérité. En concentrant bien, on peut arriver à une formule magique : « Cette mesure est une ligne rouge sacrée anticonstitutionnelle qui n’a jamais existé nulle part dans un aucun pays à travers toute l’histoire. »

Si, après ça, les responsables du budget ne sont pas encore convaincus, c’est qu’ils le font vraiment exprès.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour.

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants