X

Liban

Une « petite vie » de saint Charbel signée Fady Noun : sobre et persuasive

En librairie
15/06/2019

En librairie depuis quelques jours, une petite biographie de saint Charbel signée Fady Noun (*), publiée par les éditions Nouvelle Cité dans leur collection à succès « Prier 15 jours avec ».

« Avec saint Charbel Makhlouf, on est en présence d’une sainteté si haute qu’elle le rend comme étranger à la race humaine, écrit l’auteur dans l’introduction de son ouvrage. Un nouveau saint Antoine ? Un second saint Maron ? On s’égare à tenter de cerner l’immense figure de sainteté qu’il est et fut déjà de son vivant. »

Pour maîtriser son sujet, Fady Noun révèle avoir puisé dans le corpus de témoignages déjà existant, notamment celui des deux procès en béatification : le premier entre avril 1926 et décembre 1928, dont les auditions se sont tenues au monastère Saint-Maron de Annaya ; le second après l’ouverture de la tombe, le 22 avril 1950, dont les auditions ont eu lieu entre le Liban et le Vatican.

« Par ailleurs, ajoute l’auteur, plusieurs des contemporains de saint Charbel, ainsi que les deux prêtres Mansour Aouad et Antonios Chebli, se sont employés à rassembler des témoignages le concernant. Avec quelques variantes, on y retrouve l’essentiel des faits, gestes et miracles attribués au saint, et notamment des témoignages de première main du phénomène de l’incorruptibilité de son corps et de la sueur de sang. »

Hélas, regrette-t-il, ce que ces témoignages permettent de savoir de la vie mystique de saint Charbel reste assez pauvre et personne n’a eu la présence d’esprit de lui demander, par obéissance, d’être plus explicite à ce propos, comme cela est arrivé pour d’autres grands saints et saintes. De ce fait, le travail sur saint Charbel reste inachevé. Il n’a en fait donné lieu jusqu’à présent qu’à des travaux de compilation répétitifs et indigestes.

En fait, ces témoignages portent trop la marque de leur époque, estime Fady Noun : celle de la fascination exercée par les exploits ascétiques de la vie de saint Charbel et la tendance à tout expliquer par la force de la volonté, sans aucune référence explicite et satisfaisante à l’action première de la grâce.

Pour Fady Noun, « une véritable biographie du grand moine reste encore à écrire ». On doit quand même reconnaître à Prier 15 jours avec saint Charbel le mérite d’avoir tenté « d’humaniser » la figure du grand saint et de révéler sa vulnérabilité là où elle est apparue. « C’est possible, croit le journaliste, si l’on replace les épisodes connus de sa vie dans un contexte scripturaire néotestamentaire, notamment en tenant compte de toutes les sources de tentation, en distinguant charisme et sainteté, en montrant comment sa vie érémitique est restée ouverte aux exigences de la mission, en raison même de ses charismes, en lisant entre les lignes et en scrutant les dates. Au demeurant, une place substantielle est réservée aussi aux grands miracles jalonnant la vie de saint Charbel, du miracle de la lampe à la guérison de Nouhad Chami, en passant par la photo miraculeuse de 1951. »

L’ouvrage, à la fois sobre et persuasif, est incontestablement une réussite, et réjouira les nombreux pèlerins se rendant à Annaya. Mais il ne faut pas le confondre avec un livre de méditations. Le titre de la collection peut à cet égard dissuader certains lecteurs. Prier 15 jours avec saint Charbel est un artifice éditorial qui contraint les auteurs de cette série (qui en est à son 215e titre) à dessiner quinze horizons différents en évoquant la figure d’un saint. Mais, en fait, les lecteurs ne devraient pas se priver du plaisir d’embrasser d’un regard tout le panorama, et de lire le petit ouvrage (114 pages) d’une traite, quitte à reprendre ce qui, dans les quinze chapitres de la vie de saint Charbel, les a particulièrement touchés. Une traduction arabe est envisagée.

(*) « Prier 15 jours avec saint Charbel », par Fady Noun, éditions Nouvelle Cité, 114 pages.


Pour mémoire

40e anniversaire de la canonisation de saint Charbel, un saint pour le Liban

Charbel Makhlouf : l’histoire extraordinaire du plus grand saint du Liban

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Lecteurs OLJ

Un bel ouvrage qui nous met en toute simplicité et humilité à l’image de son auteur, ce texte nous met en relation directe avec ce grand Saint du Liban.
Une séance de dédicaces est la bienvenue.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants