X

À La Une

Après son escapade en Israël, le singe Tachtouch retrouve sœur Béatrice au Liban

insolite

"Paix à tous les fans de Tachtouch, qui l'ont aidé à retraverser une frontière hermétique, signe prophétique de la réouverture de cette frontière israélo-libanaise", s'est réjouie la religieuse.

OLJ/AFP
07/06/2019

Entre les deux pays toujours en guerre, l'affaire était assez sérieuse pour faire intervenir l'ONU : capturé côté israélien, le singe Tachtouch a été restitué vendredi à sa propriétaire au Liban, une religieuse française, par l'intermédiaire de la force des Nations unies.

Tachtouch, un singe du genre guenon, a échappé il y a plusieurs jours à sa maîtresse, sœur Béatrice Mauger, fondatrice d'un ermitage catholique à Qaouzah, dans le sud du Liban, juste de l'autre côté de la frontière avec Israël. "Tachtouch, reviens à l'Arche de la paix, s'il te plaît. Les enfants du Liban qui sont en vacances t'attendent avec de bonnes bananes", avait alors écrit la religieuse sur son compte Facebook dans un anglais hésitant.

Pendant ce temps, Tachtouch, se jouant du lourd dispositif de sécurité déployé le long de la frontière pour arrêter les hommes, était repéré en différents endroits côté israélien. Jusqu'à la fin de son escapade transfrontalière. "Nous avons attrapé le +singe libanais+, il est en bonne santé", s'est exclamée jeudi sur Facebook la "Yodfat Monkey Forest", sorte de ferme aux singes dans le nord d'Israël. Il aura fallu cinq jours de traque menée par trois femmes "avec détermination, amour et foi", du lever au coucher du soleil, ajoute-t-elle dans une vidéo montrant l'animal dans une cage à l'arrière d'une voiture.

"Tachtouch, ce singe vert, est un messager de paix", a indiqué de son côté vendredi à l'AFP sœur Béatrice, se réjouissant de son retour. "Il a dédramatisé la frontière, en faisant fi du mur et des barbelés de la guerre israélo-libanaise", a-t-elle estimé. "Paix à tous les fans de Tachtouch, qui l'ont aidé à retraverser une frontière hermétique, signe prophétique de la réouverture de cette frontière israélo-libanaise", a-t-elle déclaré à l'AFP, par le biais d'une application de messagerie téléphonique.

En effet, à plusieurs reprises au cours de ces derniers jours, les habitants du nord de l’Etat hébreu et du sud du Liban ont posté sur les réseaux sociaux des photos et vidéos de l'animal qui ne se soucie guère des importantes structures sécuritaires séparant les deux pays. Le 28 mai dernier, Haaretz avait publié un article affirmant que le singe "rend fous les soldats israéliens", avec une carte des différents lieux où il a été repéré sur le territoire israélien.

Un peu plus tôt vendredi, un porte-parole de l'armée israélienne avait indiqué à l'AFP que Tachtouch serait remis aux forces de l'ONU pour être restitué à sa propriétaire au Liban.

Israël et le Liban restent officiellement en guerre, même après le retrait d'Israël du sud du Liban en 2000. La Force intérimaire des Nations unies (Finul) est déployée dans le sud du Liban pour faire tampon entre les deux pays et contrôler la cessation des hostilités.
Ces derniers mois, Israël a considérablement renforcé sa frontière avec le Liban en construisant un mur de béton dans divers secteurs, des postes d'observations ainsi que des caméras de surveillance.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UNE ANECDOTE :
UN AVION CHINOIS S,EST ECRASE ET LE SEUL SURVIVANT ETAIT UN SINGE. IL FUT CONDUIT COMME TEMOIN AU TRIBUNAL. LE JUGE DEMANDE, AVEC DES SIGNES, AU SINGE CE QUE FAISAIENT LES PILOTES AVANT L,ECRASEMENT DE L,AVION.
LE SINGE, AVEC SIGNES, REPOND QU,ILS ENLACAIENT ET EMBRASSAIENT LES HOTESSES DE L,AIR ET TOUS BUVAIENT.
- LE JUGE, AVEC SIGNE : QUI PILOTAIT L,AVION ?
- LE SINGE, AVEC SIGNE, POINTE SON DOIGT SUR SA PERSONNE. MOI !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

RESISTANT MESSAGER... OU... FAUT-IL JUGER CE SINGE QUI A RECONNU ISRAEL EN LUI PAYANT VISITE. LE RIDICULE NE TUE PAS CHEZ NOUS.

Chady

Israel est plus avancé que le Liban sur la question des droits des animaux ça c’est clair. C’est bien pour ça qu’il faudrait transférer ce qu’ils nous restent d’animaux chez eux, qu’ils y vivent heureux.

Le Faucon Pèlerin

Le singe "Tachtouch" ne sait pas lire mais sait qu'il ne sera pas tué en Israél. Mais les oiseaux, certains sont bagués, illettrés comme "Tachtouch", interdits de chasse en Israél, traversent la frontière d'Ouest en Est, sont aussitôt abattus par les fusillots libanais.

Chady

Béatrice, je ne sais pas si vous lisez l’Orient le Jour, j’ai malheureusement perdu votre numéro de téléphone.
Vous étiez venue à Saida pour me donner Alaska et Neige, les deux chats “persian brittish” et vous m’aviez même offert de votre safran fait maison. Vous vous rappelez?
En tout cas je suis heureux que vous ayez retrouvé Tachtouch, j'espère qu’on se reverra bientôt et que ce commentaire vous parviendrai.
Chady

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FAUT LUI FAIRE UN JOUR DE FETE A CE SINGE RESISTANT ET LE FETER CHAQUE AN !

Antoine Sabbagha

Toute bonne expérience commence par un singe . La paix est -elle proche ? Tachtouch nous le dira .

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants