Rechercher
Rechercher

À La Une - Conflit

Washington accuse Moscou d'avoir dangereusement intercepté un avion espion US près de la Syrie

Selon Moscou, l'avion US de type P-8A Poseidon s'approchait de la base navale russe à Tartous, sur la côte syrienne.

Un avion de surveillance américain de type P-8A Poseidon. Photo d'archives AFP/Greg Wood

La marine américaine a accusé mardi la Russie d'avoir dangereusement intercepté au-dessus de la Méditerranée, près de la Syrie, un de ses avions de surveillance qui, selon Washington, effectuait une mission en conformité avec les lois internationales.

"Même si l'avion russe opérait dans l'espace aérien international, cette interaction était irresponsable", accuse la Sixième flotte de la marine américaine, citée par l'agence Reuters. "L'avion américain opérait en respect du droit international et n'a pas provoqué cette réaction russe", poursuit la marine US. Elle affirme que l'avion de chasse russe a effectué trois tentatives d'interception, et que seule deux d'entre elles étaient considérées comme sûre. La marine américaine explique ensuite que la troisième tentative consistait en un passage rapide de l'avion de chasse russe "directement devant" l'avion américain de type P-8A Poseidon, créant des turbulences et "mettant en danger les pilotes et l'équipage" américains. 

Réagissant aux allégations américaines, le ministère russe de la Défense a affirmé avoir envoyé un avion de chasse de type Sukhoi Su-35 depuis sa base aérienne en Syrie afin d'intercepter l'avion américain qui, selon Moscou, s'approchait de la base navale russe à Tartous, sur la côte syrienne, rapporte Reuters en citant l'agence russe RIA.

La Russie a démenti que son avion de chasse ait agi de manière irresponsable, affirmant qu'il avait respecté une distance de sécurité avec l'appareil américain et qu'il était retourné à sa base, après que l'avion américain eut changé sa trajectoire.

Moscou soutient militairement le régime du président syrien Bachar el-Assad, alors que les Etats-Unis, opposés au chef de l'Etat syrien, sont à la tête de la coalition internationale qui lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique.

En avril dernier, le ministre syrien des Transports avait annoncé qu'une entreprise russe allait prendre en charge pendant 49 ans la gestion et l’expansion du port commercial de Tartous, près de la seule base navale russe en Syrie.


Lire aussi

Etats-Unis et Russie évoquent un plan pour sortir la Syrie de son isolement

Frappes israéliennes en Syrie, 10 morts parmi les forces loyales au régime de Damas

La Russie souhaite qu’Israël mette fin aux frappes en Syrie

La marine américaine a accusé mardi la Russie d'avoir dangereusement intercepté au-dessus de la Méditerranée, près de la Syrie, un de ses avions de surveillance qui, selon Washington, effectuait une mission en conformité avec les lois internationales."Même si l'avion russe opérait dans l'espace aérien international, cette interaction était irresponsable", accuse la Sixième flotte de...
commentaires (1)

LE JEU DES GRANDS EST SOUVENT DANGEREUX. UNE FAUSSE MANOEUVRE ET UN CONFLIT PEUT ECLATER.

LA LIBRE EXPRESSION

21 h 02, le 05 juin 2019

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • LE JEU DES GRANDS EST SOUVENT DANGEREUX. UNE FAUSSE MANOEUVRE ET UN CONFLIT PEUT ECLATER.

    LA LIBRE EXPRESSION

    21 h 02, le 05 juin 2019

Retour en haut